corentino

Je n'ecris pas ces immondes critiques de cinéma

Affrontement footballistique en France : l’OGC se lance dans la mêlée avec les joueurs marseillais

Les joueurs et les supporters se sont affrontés dimanche à Nice, en France, lors du derby de Ligue 1 entre l’OGC Nice et l’Olympique de Marseille, laissant l’arbitre suspendre le match pendant plus d’une heure.

La mêlée a commencé à 15 minutes de la fin du match, avec de bons supporters lançant des objets en direction du joueur marseillais Dmitry Bayat qui était prêt à tirer un corner devant la section de soutien. Bayt a été touché en plein dans le dos d’un des projectiles et a lancé des objets en direction des supporters niçois. Une équipe a fait de même.

Cette réaction a conduit de bons supporters à entrer dans le stade pour affronter les joueurs marseillais, surmontant les barrières de sécurité et de terrain pour le faire. La confusion s’est ensuivie jusqu’à ce que les joueurs et les entraîneurs des deux équipes soient escortés dans les vestiaires sur ordre de l’arbitre. Des caméras à l’intérieur du tunnel ont capturé les joueurs de Marcel et l’entraîneur-chef George Sampoli dans des échanges animés avec des organisateurs et de bons officiels.

Après l’arrêt, les bons joueurs ont repris du terrain et ont repris le jeu sur corner de l’arbitre. Mais les joueurs marseillais ne sont pas à la hauteur. Ils sont restés dans les vestiaires et ne sont plus jamais réapparus. L’arbitre a donc demandé la fin quelques secondes après la reprise du match.

L’attaquant danois Caspar Tolberg a marqué à la 49e minute pour porter le score à 1-0 avec l’OGC Nice.

Eh bien, les chefs d’équipe marseillais réagissent

“La ligue a décidé de relancer le tournoi”, a déclaré en français le président marseillais Pablo Longoria. “Il a été décidé de ne pas redémarrer le tournoi pour la sécurité de nos joueurs qui n’étaient pas garantis. C’était déjà la deuxième fois qu’on voyait ça à Montpellier. [on Aug. 8] Il a également été décidé de relancer la compétition. Ce qui s’est passé aujourd’hui est totalement inacceptable. Il devrait être un modèle pour le football français.

READ  Un regard sur la première dame de France en blanc grâce à sa robe à manches bouffantes et ses escarpins recouverts d'argent

“L’arbitre est avec nous. Il a confirmé la défense avec moi et l’entraîneur-chef George Sampoli [of the players] Aucune garantie. La ligue a décidé de reprendre le match sur la base d’un ordre général. C’était inacceptable pour nous, c’est pourquoi il a été décidé de ne pas recommencer le match et de revenir à Marseille ce soir.

Le président de l’OGC Nice Jean-Pierre River Marcelli a pointé du doigt les joueurs et les responsables de la sécurité du club.

“C’est dommage que ça se termine comme ça”, a-t-il déclaré en français. « L’incendie était une réaction aux soldats marseillais qui jetaient des bouteilles dans la tribune. Marseille n’aurait pas dû intervenir dans la défense et attaquer nos soldats.

“Tout le monde a décidé de recommencer le match. Je ne comprends pas la décision que Marseille ne recommence pas.”

Qu’est ce qu’il se passe maintenant?

Cet incident peut aller dans plusieurs directions. Les deux équipes présenteront leur cas aux autorités de la ligue, qui décideront finalement si ah. Entièrement réactivé.

De plus, il est probable qu’il y ait des restrictions concernant Nice, son stade et les supporters impliqués. Les joueurs marseillais qui lancent des objets vers les supporters seront également sanctionnés.

Malheureusement, le ciblage des joueurs du football mondial est particulièrement ciblé par les fans indisciplinés qui leur lancent des objets de corner. Plus tôt cet été, la star de l’équipe nationale américaine Giovanni Raina a été touchée à la tête par un canon lancé d’un stand lors de la Ligue des nations congolaise. Ce fan a été arrêté Et fait face à des accusations criminelles.

READ  La France suspend son opération militaire conjointe avec les forces maliennes pour complot Nouvelles du Mali

Des photos et des vidéos de l’incident en France ont été partagées sur les réseaux sociaux :