corentino

Je n'ecris pas ces immondes critiques de cinéma

Burnaby voit une augmentation de 350% des crimes haineux contre les Asiatiques pendant le COVID-19: Police – BC News

Au milieu d’une flambée de crimes haineux contre les Asiatiques, la Gendarmerie royale du Canada exhorte les victimes de Burnaby à signaler ces incidents à la police.

Burnaby a vu un bond de 350% de ces crimes au cours de la première année de la pandémie COVID-19, selon le communiqué de presse de jeudi.

En 2019, le détachement a répondu à six crimes haineux avec une victime ou une cible asiatique – ce nombre est passé à 27 en 2020, a déclaré la police.

De tous les crimes haineux signalés à la police en 2020, 63% (27 sur 43) ont été identifiés comme une victime ou une cible asiatique – contre 30% (six sur 20) en 2019.

Le plus haut flic de Burnaby, Sopt. Graham de la Gorgender a déclaré que les incidents allaient des dommages matériels, y compris des graffitis offensifs, aux menaces et aux attaques.

«Tout au long de l’année écoulée, nos officiers ont continué de surveiller cette augmentation», a-t-il déclaré. “Dès la notification d’un crime de haine potentiel, nos agents sont tenus de répondre et de mener une enquête approfondie. Les victimes de ces crimes peuvent être assurées que leur plainte sera prise au sérieux.”

Le détachement a collaboré avec la North Roads Business Improvement Association et Burnaby pour distribuer des affiches de sensibilisation aux crimes haineux dans toute la ville en anglais, chinois simplifié, pendjabi et coréen afin d’encourager les victimes de crimes haineux contre l’Asie à signaler les incidents. À la police.

Selon le communiqué, il y a aussi des agents de la Gendarmerie royale du Canada à Burnaby qui parlent le cantonais, le mandarin, le coréen, le tagalog, le vietnamien, le malais, le thaï et le japonais, et le détachement dispose d’un système pour communiquer avec les agents des détachements voisins qui peuvent parler à victimes dans leur propre langue.

READ  La colère de l'extrême droite française face aux mauvais résultats des élections, et la région sud joue un rôle

Un résident de Burnaby Mountie qui parle cantonais et mandarin est le cap. Frida Fong.

“Nous voulons que les gens de nos communautés asiatiques se sentent à l’aise”, a-t-elle déclaré dans le communiqué. “Si vous ou quelqu’un que vous connaissez avez été victime de crimes haineux, la police de Burnaby est là pour vous aider.”

Pour demander une affiche, appelez l’Unité de prévention du crime de Burnaby au 604-646-9811 ou [email protected]

Pour en savoir plus sur ce qu’est un crime haineux et ce que vous pouvez faire si vous êtes victime ou témoin d’un crime haineux, visitez le site Hate Has No Place en Colombie-Britannique dans le comté.