corentino

Je n'ecris pas ces immondes critiques de cinéma

COVID-19 : certaines classes de l’Alberta se déplacent en ligne à mesure que des postes d’enseignement se libèrent

comme cas COVID-19[feminine Poursuivre l’installation dans Écoles albertaines Ils traitent des absences d’escalade des étudiants et des enseignants.

Lire la suite:

Les élèves de la maternelle à la 12e année de l’Alberta retournent en classe le 10 janvier au milieu d’un nombre record de nouveaux cas de COVID-19

Les écoles publiques d’Edmonton ont confirmé lundi la transition de quatre classes vers l’apprentissage en ligne.

Les familles d’une classe de l’école Soraya Hafez, d’une classe de l’école Mill Creek et de deux classes de l’école Scott Robertson ont été informées au cours du week-end qu’elles se déplaçaient en ligne.

Lire la suite:

Les parents et les enseignants d’Edmonton s’inquiètent du retour à l’école alors que les cas d’Omicron augmentent

Lundi matin, les écoles publiques d’Edmonton comptaient 581 enseignants absents et 112 offres d’emploi. Du côté des aides-enseignants, 319 postes manquaient lundi et 185 postes étaient disponibles.

L’histoire continue sous l’annonce

« Il est important de noter que ces chiffres fluctuent tout au long de la journée ; la porte-parole de l’EPSB, Megan Normando, a déclaré dans un e-mail à Global News :

« Notre département évalue ces conditions au cas par cas, en tenant compte des absences du personnel, des absences des étudiants et des besoins opérationnels. »

Normando a déclaré qu’en janvier, le département de l’école avait embauché 29 enseignants contractuels temporaires pour aider à pourvoir les postes vacants et que tous ces enseignants avaient été déployés lundi.


Cliquez pour lire la vidéo :



« C’est trop difficile pour les enfants »: la frustration grandit face aux procédures scolaires saccadées de COVID-19


« C’est trop difficile pour les enfants »: la frustration grandit face aux procédures scolaires saccadées de COVID-19

Pour les élèves, l’absentéisme dû au COVID-19 augmente chaque jour depuis la reprise des cours après les vacances.

Vendredi, 3,77 % des élèves inscrits dans les écoles publiques d’Edmonton étaient absents en raison de la COVID-19. Jeudi, il était de 3,16 %, mercredi de 2,29 %, mardi de 1,78 % et lundi de 1,44 %.

L’histoire continue sous l’annonce

Lire la suite:

COVID-19 : l’Alberta retardera le retour en personne de la maternelle à l’école 12 jusqu’au 10 janvier

Depuis le 17 janvier, Écoles catholiques d’Edmonton Il y avait 633 employés absents, dont 343 enseignants. Parmi ces postes d’enseignement, 82 étaient vacants. Les chiffres reflètent l’absentéisme de tous les employés, pas seulement ceux liés à la COVID-19. Les cas de COVID-19 sont autodéclarés par les élèves et le personnel et n’incluent pas les diverses autres raisons de l’absence d’un élève de l’école.

À partir du matin du 17 janvier, Edmonton Catholic a déplacé deux classes vers l’apprentissage en ligne.


Cliquez pour lire la vidéo :



De nombreuses écoles de l’Alberta ont connu des éclosions de COVID-19 au début de l’année scolaire 2021-2022


De nombreuses écoles de l’Alberta ont connu des éclosions de COVID-19 dès l’année scolaire 2021-22 – 9 septembre 2021
READ  L'Allemagne affirme que le comportement de la Russie revient à répudier un accord avec l'OTAN

Jason Schilling, président de l’Alberta Teachers Association, a déclaré que la première semaine après le retour en classe a été dure et difficile.

« Je sais que les enseignants étaient heureux de voir leurs élèves et que leurs élèves étaient heureux d’être à l’école, mais plus de soutien est nécessaire pour aider notre système scolaire car je suis préoccupé par la pérennité de cela pour les deux prochaines semaines. »

L’histoire continue sous l’annonce

Schilling a déclaré que les enseignants veulent de meilleurs EPI comme les masques KN95, des enseignants de remplacement contractuels, des classes plus petites pour faciliter la distanciation, la recherche des contacts et la suppression des tests standardisés pour le reste de l’année.

Lire la suite:

COVID-19 : Edmonton fait don de 50 000 masques KN95 aux écoles

« L’année dernière, nous avons fait les tests, nous avions des exigences d’isolement et nous avions des rapports d’écoles afin que les écoles sachent à quoi elles avaient affaire en termes de numéros de COVID sur leurs bâtiments. Nous n’avons pas cela maintenant. Aucun mécanisme mis en place, aucune métrique, pas de paramètres de classe Pour se connecter à Internet ou pour qu’une école se connecte à Internet Nous attendons toujours des orientations du gouvernement à ce sujet.

« Ce que nous voyons essentiellement maintenant, c’est que le gouvernement abdique toute responsabilité et dit: » Conseils scolaires, vous vous en occupez en ce moment. Nous vous avons donné des masques et des tests rapides. Ouais, ils ne sont pas encore là, mais c’est bien, vous pouvez comprendre. Une situation injuste pour y mettre les écoles, les élèves et les parents.

De quoi les professeurs ont-ils le plus besoin en ce moment ?

« J’ai déjà parlé à certains des administrateurs… Je peux le résumer en un mot : soutien. Nos écoles, nos enseignants, nos administrateurs et nos élèves ont besoin de soutien pour terminer les deux prochaines semaines – au cours de cette cinquième vague.

L’histoire continue sous l’annonce

« Et ensuite, nous devons voir le gouvernement commencer à prendre des mesures sérieuses pour corriger certaines des choses que les personnes qui travaillent sur nos bâtiments disent devoir régler pour que cette année scolaire reste durable. »


Cliquez pour lire la vidéo :



Kenny espère que les kits de test COVID-19 à domicile seront disponibles « plus tard ce mois-ci »


Kenny espère que les kits de test COVID-19 à domicile seront disponibles « plus tard ce mois-ci »

L’ATA est également préoccupée par la nécessité d’un disjoncteur comme c’était le cas en mai dernier.

« Je crains que nous ne nous retrouvions dans cette situation et restions coincés dans ce cycle ou ces montagnes russes que nous avons vu l’année dernière d’être en personne, d’aller en ligne, d’être en personne, d’aller en ligne et nous n’ Je ne veux pas que cela se produise parce que ce n’est pas bon pour la continuité de l’éducation des étudiants et nous voulons nous assurer que nous le gardons aussi stable que possible.

READ  Le Myanmar libère un journaliste américain emprisonné avec l'aide d'un ancien diplomate

Lire la suite:

L’opposition albertaine demande plus de soutien COVID-19 pour les étudiants lorsqu’ils retournent en classe

L’histoire continue sous l’annonce

Le conseil scolaire de Calgary a clairement indiqué que ses décisions concernant le passage à l’apprentissage en ligne sont prises au cas par cas.

«Lors de la prise de décisions, il est important de prendre en compte le contexte à l’échelle du système, ainsi que les conditions de chaque école et les configurations de classe.

Les transitions vers l’apprentissage en ligne dépendent des pressions sur les capacités opérationnelles dues aux absences du personnel et de notre capacité à fournir une couverture cohérente. De plus, nous surveillons l’absentéisme des élèves pour cause de maladie qui peut affecter une classe, une classe ou une école en particulier.

« Notre priorité absolue est d’assurer autant que possible la cohérence de l’apprentissage personnalisé et de nous assurer que nous sommes en mesure de soutenir efficacement les transitions en cas de besoin. »

emploi. Le 17 janvier, la banque centrale recensait 1 128 emplois nécessitant des remplacements d’enseignants ou d’employés occasionnels.
– 494 postes d’enseignants sur 779 ont été pourvus ;
287 emplois ont été pourvus sur 349 emplois de soutien.
Des enseignants remplaçants et du personnel occasionnel sont demandés pour diverses raisons, y compris les absences pour cause de maladie ou autre, les postes vacants et une aide supplémentaire.

Le vendredi 14 janvier, 24 % des élèves de la maternelle à la 12e année étaient absents et 7,4 % étaient absents pour cause de maladie.

Depuis leur retour des vacances d’hiver le 10 janvier, 15 écoles ont vu une ou plusieurs classes participer à des transitions à court terme vers l’apprentissage en ligne.
Au 17 janvier, une seule école CBE avait fait passer tous les élèves à l’apprentissage en ligne, l’école Dr Gordon Townsend, l’école préparatoire spécialisée du Children’s Hospital Alberta.

L’histoire continue sous l’annonce

Actuellement, neuf écoles CBE ont une ou plusieurs classes qui enseignent en ligne.

Le district scolaire catholique de Calgary a créé son propre seuil COVID-19 en ligne.

Le CCDS utilisera un taux d’absence en classe de 25 % pour amorcer la transition vers l’apprentissage d’urgence à domicile pendant 10 jours civils.

Les élèves peuvent s’absenter de l’école pour les raisons suivantes : décision d’un parent, maladie, rendez-vous médical, congé de santé publique, inconnu ou autre.

READ  Le directeur financier de la Trump Organization se rend aux autorités de New York | Nouvelles des affaires et de l'économie

« Au 14 janvier, 106 écoles sur 117 signalaient 10% ou plus du seuil d’absentéisme des élèves. »

Au 17 janvier, le CCSD avait 15 classes qui sont passées à l’apprentissage en ligne en raison d’un taux d’absentéisme de 25 %.

L’histoire continue sous l’annonce

En date de lundi, il y avait actuellement 107 employés du CCDS en congé de santé publique. Le comté a pu combler 78,7% des absences des enseignants avec des employés invités extérieurs, tandis que les emplois restants étaient couverts en interne.


Cliquez pour lire la vidéo:



Les Albertains ont dit de se tester pour COVID-19 alors que la province maintient les tests PCR pour les groupes à haut risque


Les Albertains invités à se tester pour le COVID-19 alors que la province maintient les tests PCR pour les groupes à haut risque – 23 décembre 2021

Un porte-parole du ministère de l’Éducation a déclaré: « Compte tenu de l’augmentation significative des cas de COVID, l’Alberta concentre ses ressources sur l’identification et l’investigation des cas dans des contextes hautement prioritaires tels que Continuing et Medicare et ceux présentant des facteurs de risque médicaux où un diagnostic de COVID affectera leur options de traitement. »

En raison de changements dans les tests et la recherche des contacts, il ne sera plus en mesure de mettre à jour la page des épidémies scolaires.

«Les parents peuvent être sûrs que d’importantes mesures de santé publique continueront d’être en place pour protéger les élèves, notamment le masquage, l’éloignement physique, le rassemblement, l’amélioration des pratiques de stérilisation et d’hygiène, la disponibilité de vaccins pour tous les enfants de cinq ans et plus et encourager les autorités scolaires aux données probantes pour les politiques de vaccination des adultes ».

L’histoire continue sous l’annonce

Lire la suite:

Les taux actuels de dépistage du COVID-19 «n’existent plus» en Alberta: Hinshaw

Le gouvernement continuera de travailler avec les autorités scolaires sur les quarts d’apprentissage à domicile, si nécessaire. Les autorités scolaires continueront d’avoir la possibilité de transférer une classe individuelle ou une classe vers un apprentissage à domicile à court terme si nécessaire pour relever les défis opérationnels de l’école.

« Le gouvernement de l’Alberta continuera de prendre des décisions concernant la conversion d’écoles entières ou d’autorités scolaires à l’apprentissage à domicile, avec la contribution des autorités scolaires. Dans les deux cas, les taux d’absentéisme des élèves et la capacité de l’école ou de l’autorité scolaire à fournir du personnel pour travailler dans les salles de classe au sein de l’école seront prises en compte et d’autres informations pertinentes, y compris les données sanitaires locales, si elles sont disponibles.

© 2022 Global News, une division de Corus Entertainment Inc.