corentino

Je n'ecris pas ces immondes critiques de cinéma

Des étudiants français assiègent des écoles pour protester contre l’élection présidentielle

PARIS (AP) – Des centaines d’étudiants universitaires français ont occupé ou bloqué jeudi des bâtiments de la Sorbonne et d’autres écoles parisiennes pour exprimer leur colère face à l’élection présidentielle française.

Ils opposent les deux candidats qui ont remporté l’élection présidentielle du 24 avril. Emmanuel Macron en milieu droit et extrême droite Marine Le PenPeur que les deux ne fassent pas assez pour protéger les pauvres ou l’environnement.

Les étudiants ont jeté des tracts par les fenêtres sur le célèbre absorbant, scandant « Nous sommes tous antifascistes », et à un moment donné, la police a tiré des gaz lacrymogènes pour empêcher les autres étudiants de venir. Une banderole disait : « La Sorbonne a envahi Macron, Le Pen et leur monde ».

Au célèbre institut de sciences politiques Sciences-Bow, des étudiants de gauche ont bloqué l’entrée principale avec des poubelles et des banderoles. Un groupe d’étudiants d’extrême droite a diffusé une vidéo montrant des jeunes jetant violemment des poubelles et tentant de retirer le bloc.

La police parisienne a déclaré qu’il y avait eu un certain nombre de blocages et d’incidents de dispersion dans diverses universités jeudi.

Les manifestants comprennent de nombreux jeunes qui ont voté Féroce candidat de gauche Jean-Luc Mélenchon, En retard d’un point de pourcentage sur Le Pen lors du premier tour du référendum présidentiel en France dimanche, mais ne s’est pas qualifié pour la deuxième place. Macron est en tête du scrutin avant le second tour, mais Le Pen est loin derrière, et les électeurs de Mélenchon seront décisifs.

De nombreux électeurs français considèrent Le Pen comme dangereux en raison de promesses telles que la réduction de l’immigration, le renforcement de la police et la réduction des pratiques religieuses musulmanes ; Et ils voient Macron comme le « président des riches » qui s’est déplacé loin vers la droite, notamment à cause de sa politique pro – patronale.

READ  Nigérians à l'étranger : scores de Tessers ; Nwankwo aide; La malheureuse Coupe de France pour Nnadozie est terminée

Au téléphone, un étudiant qui n’a donné que son nom comme Lola a déclaré : « On a essayé Emmanuel Macron, on n’a pas aimé, sous Le Pen – on n’a pas voulu l’essayer, c’était une possibilité dégueulasse ».

Gabriel Vergnes, étudiant à Sciences-Po, a déclaré : « Parce que les jeunes sont concernés par les questions environnementales, les questions sociales, le racisme, le féminisme et les questions LGBTQ, il est très important d’avoir un candidat pour nous représenter. »

« Nous avons un second tour avec seulement deux candidats de droite qui sont les ennemis des travailleurs et de la jeunesse, et nous ne pouvons pas accepter cinq ans d’austérité et de pollution. »

___

Suivez la couverture des élections françaises par AP https://apnews.com/hub/french-election-2022

Rejoindre la conversation

Les conversations sont les opinions de nos lecteurs et leur sont soumises Règle de conduite. La star ne supporte pas ces propos.