corentino

Je n'ecris pas ces immondes critiques de cinéma

Est-il possible de reprendre les cours le 17 janvier ?

La première semaine d’apprentissage en ligne est dans les livres et certains étudiants ont hâte de continuer.

« Je m’y suis habitué parce que nous l’avons déjà fait, mais c’est difficile pour les cours comme les mathématiques et tout ça », explique Jasmine Martin, élève de 11e année, dont toute l’expérience au lycée était centrée sur COVID, elle espère être de retour en classe en janvier. 17 .

« J’ai l’impression que c’est bien pour nous d’être nous-mêmes. Je sais que c’est difficile avec des choses comme COVID, mais comme ça, ça rend l’apprentissage beaucoup plus facile pour beaucoup de gens », a-t-elle ajouté.

Les deux syndicats d’enseignants disent que leurs membres veulent retourner en classe dès qu’il est sûr de le faire, mais John Bernans, président de la Fédération locale des enseignantes et des enseignants des écoles secondaires de l’Ontario (OSSTF) s’inquiète de la fourniture de masques N95 contenant des masques N95 a commencé cette semaine.

«J’espère qu’il semble que ceux-ci seront prêts pour que nos membres reviennent en personne la semaine prochaine pour les étudiants qui ne peuvent pas participer à l’enseignement à distance, mais je ne suis pas sûr qu’il y ait assez pour que tout le monde revienne le 17 à ce stade.

Craig Smith est le président local de la Fédération des enseignantes et des enseignants de l’élémentaire de l’Ontario (ETFO), et il dit qu’il est possible, bien que peu probable, que les élèves du secondaire reviennent plus tôt que les élèves du primaire.

« L’âge des étudiants, il peut y avoir un taux de vaccination plus élevé là-bas, ce qui peut permettre à leurs classes d’être plus petites, leurs espaces plus grands, et ils peuvent plus physiquement pouvoir s’échapper d’une manière que nous ne pouvons pas. »

READ  Juge: 150 millions de dollars initialement pour les victimes de l'effondrement d'un appartement en Floride

Aucune décision n’est attendue avant la semaine prochaine sur un éventuel retour, mais les deux syndicats précisent que le gouvernement ne les a pas encore consultés sur la stratégie de retour à la séparation.