corentino

Je n'ecris pas ces immondes critiques de cinéma

France News : Le chaos alors que la dette publique atteint 114 % du PIB pourrait « devenir incontrôlable » | monde | Nouvelles

La dette publique a atteint 114,5 % du PIB à la fin du premier trimestre 2022, contre 112,9 % fin décembre 2021. Les chiffres ont été publiés par l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) en France. Le président français Emmanuel Macron subit désormais une énorme pression, le nouveau chef des républiques de la république à l’Assemblée nationale avertissant que « la situation pourrait devenir alarmante » dans les mois à venir.

Dans un avertissement colérique, Olivier Marlex s’est dit « très en colère contre ceux qui mettent ce sujet sous la table ».

LIRE LA SUITE: Ukraine Live: Poutine a secoué après l’interception de Comms « l’élite » « éliminée »

« Aujourd’hui, la réalité nous poursuit », a-t-il déclaré à Europe 1 : Europe 1.

« Si nous ne le prenons pas très au sérieux dans les semaines et les mois à venir, la situation pourrait devenir très dangereuse et inquiétante et devenir incontrôlable en France.

« La situation de la dette française aujourd’hui est très dangereuse, très dangereuse, et peut-être encore plus dangereuse », a-t-il ajouté.

Cette augmentation massive de la dette publique provient principalement du bond de la dette publique croissante (+ 56 milliards de livres sterling) lorsque la Social Security Administration livre plus timidement (+ 22,1 milliards de livres sterling).

Le président des Républicains a prévenu M. Marlex que cette situation « crée une énorme responsabilité pour chacun ».

C’est une responsabilité, dit-il, « que le président de la république doit savoir créer les conditions du dialogue et de l’écoute ».

« Ça a toujours montré une certaine plasticité sur la matière, et je ne sais pas si dans la forme, sur le moi, ça serait capable de la même plasticité.

READ  La France aide les Émirats arabes unis à sécuriser leur espace aérien contre l'augmentation des attaques | Actualités militaires

Lire la suite: La conversation secrète de Macron avec Biden a été prise au micro

Mais dans un autre cauchemar pour la France, l’inflation au cours de l’été devrait passer de 5,2 % en mai à 7 % cette année – jusqu’à des niveaux jamais vus en France depuis près de 40 ans.

L’Institut national de la statistique et de la statistique (INSEE) a averti que les pressions actuelles sur les prix pourraient se déplacer de l’énergie – qui a jusqu’à présent alimenté l’inflation dans toute l’Europe – vers les produits alimentaires et manufacturés ainsi que les services.

L’inflation aurait été estimée à 2 points de pourcentage de plus si le gouvernement n’avait pas imposé de mesures – notamment des plafonds sur les prix du gaz et de l’électricité et une remise sur les prix des carburants – pour tenter de contrôler les pressions sur les prix.

Reportage supplémentaire de Maria Ortega.