corentino

Je n'ecris pas ces immondes critiques de cinéma

Freeland attaque Air Canada pour avoir versé 10 millions de dollars de primes aux cadres tout en bénéficiant d’un renflouement

Air Canada se dirige vers des troubles politiques alors que la ministre des Finances, Chrystia Freeland, a fait part de son mécontentement à l’idée d’attribuer des millions de primes aux dirigeants de compagnies aériennes pendant que la compagnie aérienne négociait un plan de sauvetage fédéral.

La compagnie aérienne a révélé lundi dans sa circulaire annuelle de procuration aux actionnaires qu’elle avait accordé 10 millions de dollars de bonus aux personnes que le document de l’investisseur a décrites comme bénéfiques pour la survie de l’entreprise au cours de l’année écoulée, car les voyages en avion ont diminué pendant la pandémie.

Dans un long commentaire mercredi, Freeland a déclaré qu’elle était déçue par la façon dont certaines entreprises semblent ne pas se comporter en citoyens responsables tout en recevant une aide fédérale financée par les contribuables pour survivre à la pandémie.

Quant aux récompenses elles-mêmes, je les ai qualifiées d’inappropriées.

En avril, la compagnie aérienne et le gouvernement Il a approuvé un prêt de 5,9 milliards de dollars qui comprend de l’argent pour aider à récupérer les billets des passagers, mais aussi un plafond sur la rémunération des dirigeants de 1 million de dollars jusqu’à 12 mois après le remboursement intégral du prêt.

Regarder | Le billet rembourse une partie essentielle des fonds de renflouement d’Air Canada :

Air Canada et le gouvernement fédéral ont conclu un accord pour des prêts gouvernementaux à faible taux d’intérêt pour soutenir la compagnie aérienne en difficulté, y compris des remboursements pour les passagers dont les vols ont été annulés en raison de COVID-19. 2:01

READ  Appel du Premier ministre au soutien du G-7 au droit de déroger à l'Accord sur les ADPIC avec le soutien de l'Organisation mondiale du commerce et des Nations Unies

Le gouvernement a également payé 500 millions de dollars pour une participation de 6% dans la plus grande compagnie aérienne du pays, ce qui, selon Freeland, a été fait pour garantir que les contribuables en bénéficient une fois que les revenus d’Air Canada augmenteront à mesure que les voyages réguliers reprendront.

Cela fait également du gouvernement un actionnaire majeur de la compagnie aérienne.

« Cela nous donne une voix dans les décisions que prend l’entreprise, et nous n’hésiterions pas à utiliser cette voix pour exprimer notre point de vue très raisonnable sur ce qui constitue un comportement d’entreprise responsable », a déclaré Freeland.

« Les entreprises canadiennes qui reçoivent de l’argent du gouvernement doivent agir de manière responsable envers les Canadiens ordinaires qui sont maintenant leurs actionnaires ainsi que leurs clients.

Air Canada a reçu plus de 500 millions de dollars en subventions salariales du gouvernement pour aider la compagnie aérienne à survivre à la pandémie. (Nathan Dennett/La Presse Canadienne)

Appels à dédommagement

À la Chambre des communes plus tard, le Premier ministre Justin Trudeau a déclaré que les dirigeants des compagnies aériennes devaient fournir une explication, car il avait subi des pressions du Bloc québécois pour forcer Air Canada à recouvrer une indemnisation.

Freeland a fait ces commentaires lors d’un appel avec des journalistes où elle a décrit les détails d’un nouveau programme fédéral visant à aider les entreprises éligibles à réembaucher des employés licenciés ou à augmenter les heures de travail des travailleurs existants, en souscrivant jusqu’à la moitié de l’augmentation de salaire.

Le gouvernement considère le programme comme un moyen pour les flux d’aide de relancer les affaires car il réduit les subventions salariales, qui ont fourni plus de 80 milliards de dollars d’aide jusqu’à présent. Le lancement officiel ne peut avoir lieu tant que le Parlement n’a pas approuvé le projet de loi budgétaire des libéraux, mais le gouvernement promet des paiements rétroactifs jusqu’au 6 juin.

La subvention salariale et le paquet d’avantages « remboursement » devraient diminuer à partir du mois prochain. Freeland a déclaré que le gouvernement examinerait un certain nombre d’indicateurs avant de modifier les plans, y compris les taux de vaccination et le nombre de cas, la réouverture de l’économie, les niveaux d’emploi et les heures.

Un document d’investisseur d’Air Canada a noté que la compagnie aérienne a bénéficié de 554 millions de dollars grâce à un programme de soutien salarial en 2020, qui, selon la compagnie, a aidé à retenir les travailleurs, même si 20 000 employés ont été licenciés en raison du ralentissement.

Le document indique que la compagnie aérienne envisage de continuer à demander de l’aide.