corentino

Je n'ecris pas ces immondes critiques de cinéma

Google condamné à une amende de 189 millions de livres sterling en France pour avoir abusé de sa position “dominante” dans la publicité en ligne

& lt;  p>  Google partage <  /p>  (archives de l’AP)” src=”https://s.yimg.com/ny/api/res/1.2/eu.SLPVxjSumCoVNf.otuQ–/YXBwaWQ9aGlnaGxhbmRlcjt3PTk2MDtoPTY1OC4yOTc4NzIzNDA0MjU2/https://s.yimg.com/uu/api/res/1.2/KLq.yNuemNe1_GdoQF7pqQ–~B/aD0zMDk0O3c9NDUxMjthcHBpZD15dGFjaHlvbg–/https://media.zenfs.com/en/evening_standard_239/c5f0052027c15c80e86dd39a64efbf48″/></div>
</div>
</div>
<div class=

Actions Google

(archives de l’AP)

Google a été condamné à une amende de 220 millions d’euros (189 millions de livres sterling) pour avoir abusé de sa “position dominante” dans la publicité en ligne.

Un communiqué publié par l’Autorité de la concurrence française précise que les pratiques utilisées par Google sont « particulièrement dangereuses car elles sanctionnent les concurrents de Google » sur certains marchés et éditeurs de sites et d’applications mobiles.

“L’autorité précise qu’une entreprise qui occupe une position dominante est soumise à une certaine responsabilité, qui n’est pas à porter atteinte”, précise le communiqué.

Le communiqué indique que Google n’a pas contesté les faits et a choisi de faire des compromis tout en proposant des changements.

La présidente française Isabelle de Silva a déclaré que cette décision était sans précédent.

“[C’est]la première décision au monde d’examiner les processus d’enchères algorithmiques complexes à travers lesquels fonctionnent les annonces display en ligne”, a-t-elle déclaré.

L’amende, ainsi que les engagements de Google à apporter des modifications, “permettront de recréer des règles du jeu équitables pour tous les acteurs et la possibilité pour les éditeurs de tirer le meilleur parti de leur espace publicitaire”, a déclaré de Silva.

Maria Gomery, directrice juridique de Google France, a déclaré que depuis deux ans, Google coopère avec le chien de garde français sur les questions liées à la technologie publicitaire, en particulier la plate-forme des éditeurs, Google Ad Manager.

Elle a écrit que les engagements pris lors des négociations « faciliteraient l’utilisation de nos données et outils par les éditeurs avec d’autres technologies publicitaires.

Après des tests au cours des prochains mois, a déclaré Gomry, les changements seront déployés plus largement, “certains d’entre eux à l’échelle mondiale”.

La décision est intervenue 48 heures après que les autorités britanniques et européennes ont lancé de nouvelles enquêtes sur Facebook par crainte que cela ne se produise Exploiter une position dominante dans la publicité numérique.

Lire la suite

Quels changements fiscaux le G7 a-t-il acceptés et que signifient-ils pour le Royaume-Uni ?

L’agence anti-criminalité affirme que les géants de la technologie sont des « facilitateurs » de l’escroquerie par messages frauduleux

Son patron dit que les employés d’Apple seront de retour au bureau d’ici septembre

READ  Les erreurs des Canadiens, la gestion des disques atypiques donnent la victoire au Lightning Game 1