corentino

Je n'ecris pas ces immondes critiques de cinéma

Kiev demande au plus haut organe européen de surveillance des droits de l’homme d’expulser la Russie ; L’Union européenne impose de nouvelles sanctions à Moscou

L’Ukraine, la plus haute instance européenne de défense des droits de l’homme, a appelé lundi à l’expulsion de la Russie, et l’Union européenne a imposé de nouvelles sanctions à Moscou, ciblant les secteurs de l’acier, de l’énergie et de la protection sociale, ainsi que de puissants oligarques, dont le propriétaire du Chelsea FC, Roman Abramovich.

S’exprimant via une liaison vidéo, le Premier ministre ukrainien Denis Shmyal a exhorté les législateurs des 46 membres du Conseil de l’Europe à expulser Moscou – décrivant les souffrances humaines de l’invasion russe de l’Ukraine et avertissant que d’autres sont à venir.

Shmyhal a appelé la Chambre des représentants à expulser immédiatement la Russie de la commission. Il a déclaré que ceux qui soutiennent les agressions injustifiées et injustifiées ne peuvent pas rester au sein de cette famille européenne, où la vie humaine est de la plus haute valeur.

Le Premier ministre a été ovationné par le Conseil européen dissident. Basée à Strasbourg, en France, la plus haute instance européenne de surveillance des droits de l’homme a bloqué le droit de représentation de la Russie. Moscou a semblé anticiper de nouvelles étapes en déclarant la semaine dernière qu’il ne participerait pas à l’organisme auquel il a adhéré en 1996.

Cependant, les législateurs du Conseil de l’Europe se réunissent en session extraordinaire pour envisager d’autres mesures, y compris la fin officielle de l’adhésion de la Russie – ce qui serait la première dans les sept décennies d’histoire de l’organisation.

Le président de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, Taine Cox, assiste à une conférence de presse le 14 mars 2022 à Strasbourg, France.

« L’armée russe a non seulement franchi les frontières de l’Ukraine de manière illégale et agressive, mais a franchi les lignes rouges de cette organisation », a déclaré la présidente de l’association Tine Cox.

Pendant ce temps, la France, président tournant de l’Union européenne, a confirmé que le bloc des 27 nations avait adopté une quatrième série de sanctions contre la Russie, ciblant les industries du fer, de l’acier et de l’énergie, ainsi que les exportations de produits de luxe vers Moscou.

DOSSIER – Le propriétaire du Chelsea FC, Roman Abramovich, assiste à un match de football à Göteborg, en Suède, le 16 mai 2021.

DOSSIER – Le propriétaire du Chelsea FC, Roman Abramovich, assiste à un match de football à Göteborg, en Suède, le 16 mai 2021.

Il a également suivi l’exemple de la Grande-Bretagne et de l’Australie en ajoutant le propriétaire du club de football de Chelsea, Roman Abramovich, à une liste croissante d’oligarques russes visés par des sanctions.

« Ce sera un autre coup dur pour la base économique et logistique sur laquelle le Kremlin construit l’invasion et prend les ressources pour la financer », a déclaré Josep Borrell, coordinateur de la politique étrangère de l’Union européenne.

Les experts avertissent que l’Europe paiera également ses actions contre Moscou par une croissance plus lente et des prix de pompe et de chauffage plus élevés. Les dirigeants européens avertissent leurs citoyens de se préparer à se serrer la ceinture.

READ  Coronavirus: ce qui se passe au Canada et dans le monde mardi