corentino

Je n'ecris pas ces immondes critiques de cinéma

La Banque mondiale prévoit une croissance mondiale de 5,6% en 2021, la meilleure depuis 1973 – Business News

prévisions de temps de boom

Presse Canadienne – | Histoire : 336305

La Banque mondiale relève les perspectives de croissance mondiale cette année, prédisant que les vaccins contre le COVID-19 et les mesures de relance massives des gouvernements dans les pays riches alimenteront l’expansion mondiale la plus rapide depuis près de cinq décennies.

Dans son dernier rapport sur les perspectives économiques mondiales, publié mardi, l’agence de lutte contre la pauvreté de 189 pays s’attend à ce que l’économie mondiale augmente de 5,6% cette année, contre 4,1% qu’elle prévoyait en janvier. L’économie mondiale a reculé de 3,5% l’année dernière, la pandémie de coronavirus ayant perturbé le commerce et forcé les entreprises à fermer et à rester chez elles.

L’expansion projetée fera de 2021 l’année de croissance la plus rapide depuis 1973 à 6,6 %.

Mais la banque s’attend à ce que la reprise de 2021 soit mitigée, menée par des pays riches comme les États-Unis qui pourraient se permettre de dépenser d’énormes sommes d’argent des contribuables pour soutenir leurs économies : 90 % des économies avancées devraient revenir aux niveaux d’avant la pandémie. l’année prochaine – tel que mesuré par le revenu par habitant – par rapport à seulement un tiers des pays en développement.

La Banque mondiale appelle à une distribution plus large des vaccins COVID dans les pays à faible revenu, où la vaccination progresse lentement.

La banque s’attend à ce que l’économie américaine augmente de 6,8 % en 2021, contre 3,5 % qu’elle avait prévu en janvier ; La plus grande économie du monde s’est contractée de 3,5% l’année dernière alors que le coronavirus a mis un terme à l’activité économique au printemps. Mais le lancement massif du vaccin, ainsi que les faibles taux d’intérêt et les dépenses publiques massives, ont relancé l’économie.

READ  Au moins cinq cas de coronavirus ont été signalés dans un autre hôtel de quarantaine de la région de Toronto

La Chine, deuxième économie mondiale et première à sortir de la récession liée aux coronavirus, devrait croître de 8,5% en 2021 après n’avoir augmenté que de 2,3% l’année dernière.

La proportion de 19 pays européens qui souscrivent collectivement à l’euro devrait atteindre 4,2%, inversant une baisse de 6,6% l’année dernière. Le Japon devrait croître de 2,9% cette année après avoir enregistré une baisse de 4,7% de la production économique l’année dernière.

Les risques de chute des billets pèsent sur ses perspectives, notamment la possibilité que l’épidémie se poursuive, que l’inflation s’enflamme et que les banques centrales soient obligées de relever les taux d’intérêt, et que les pays souffrent d’un endettement élevé.