corentino

Je n'ecris pas ces immondes critiques de cinéma

La FM française au Liban avec un message dur à ses dirigeants

BEYROUTH – Le ministre français des Affaires étrangères a averti jeudi les responsables libanais que la France imposerait des mesures supplémentaires pour cibler ceux qui font obstacle à la formation d’un nouveau gouvernement dans le pays en crise de Mediast.

Jean-Yves Le Drian, qui a tweeté avant d’arriver à Beyrouth, a déclaré que les restrictions de voyage françaises sur les responsables libanais, soupçonnés d’être un obstacle à la corruption ou à la formation du cabinet, étaient « un début ».

La France cherche à imposer un changement à la classe dirigeante libanaise, dont l’administration corrompue et mal gérée a poussé le petit pays au bord de la faillite. Le Liban traverse la pire crise économique et financière de son histoire moderne. La monnaie nationale a perdu 85% de sa valeur par rapport au dollar, tandis que les banques ont imposé des restrictions informelles sur les transactions et les retraits.

La crise économique a été exacerbée par une explosion massive dans le port de Beyrouth l’été dernier, qui a détruit l’installation et ses environs. Suite à l’éruption, le gouvernement du Premier ministre Hassan Daib a démissionné et l’ancien Premier ministre Chad Hariri a été chargé d’en créer un nouveau.

Mais Hariri n’a pas été en mesure de former un cabinet au milieu de désaccords profonds entre lui et le président Michael Owen, et il n’y avait aucune assistance juridique pour l’abattre. L’impasse accélère la dissolution du pays.

Le Trian l’a rencontré en privé jeudi, ainsi que le président du Parlement Nabi Perry. Il n’a pas parlé aux journalistes après les réunions. On ne sait pas s’il voulait rencontrer Hariri avant de partir le lendemain.

READ  CGI se développe en Europe pour acquérir le fournisseur français de services numériques Umanis

« Je serai au Liban demain, un message très fort aux dirigeants politiques et un message de notre entière solidarité aux Libanais », avait précédemment tweeté Le Trian. «« Il est ferme face à ceux qui s’opposent à la formation du gouvernement: nous avons agi au niveau national, ce qui est un début. « 

Le Trian a déclaré la semaine dernière que la France prendrait des mesures pour empêcher les responsables libanais impliqués dans le blocus politique ou la corruption d’accéder au territoire français. Il n’a nommé aucune des cibles ni dit combien il y avait d’officiers. Le ministère des Affaires étrangères n’a pas publié de détails sur les restrictions.

Cette décision cessera pour l’instant d’assouplir les sanctions, mais d’autres pourraient venir plus tard, a déclaré Le Drian.

L’année dernière, le président français Emmanuel Macron a proposé un plan pour briser les barrières politiques de l’ancien défenseur français. Macron, qui a précédemment déclaré avoir honte des politiciens libanais, a fait pression pour un cabinet d’experts non partisans capables de faire des réformes urgentes pour séparer le Liban de ses nombreuses crises.

Alors que les hauts responsables libanais continuent de se battre sur la forme et la taille d’un nouveau cabinet, ces efforts n’ont conduit nulle part quant à savoir qui choisira quels ministres.

Chargement …

Chargement …Chargement …Chargement …Chargement …Chargement …