corentino

Je n'ecris pas ces immondes critiques de cinéma

La France profite du « succès fulgurant » du renouveau vert – EURACTIV.fr

Le ministère français de la Transformation environnementale a déclaré lundi 19 juillet que le programme gouvernemental MaPrimeRenov, qui aide les familles à faire de la rénovation de bâtiments écoénergétiques un « succès retentissant », espère en mettre en œuvre davantage en 2021. Rapports EURACTIV France.

Le gouvernement français et le cabinet de la ministre de l’Environnement Barbara Bombelli ont salué lundi l’engouement pour le renouvellement énergétique des bâtiments lors de la troisième commission nationale de suivi du Plan France Relance.

Le ministère de la Transformation environnementale a appelé Schéma MaPrimeRenov .C’est une mesure symbolique du plan de relance français, un “waouh”.

Le nombre de demandes pour le dispositif qui permet aux familles de financer des travaux d’isolation, de chauffage et de ventilation pour réduire la facture énergétique ne cesse d’augmenter. Alors que seulement 190 000 candidatures ont été soumises l’année dernière, 380 000 candidatures ont été soumises à ce jour en 2021.

Le ministère espère même monter d’un cran. Alors qu’il vise 500 000 renouvellements par an, “700 000 sont attendus” d’ici 2021, a déclaré le bureau de Barbara Bombelli.

Le cabinet du ministre a ajouté : « Au-delà des enjeux environnementaux, tant en termes de décarbonation que d’économies d’énergie, nous poursuivons un véritable plan de relance, avec un fort effet de levier qui apporte le pouvoir d’achat des ménages.

Selon le gouvernement, le dispositif “permet d’orienter les économies accumulées pendant la crise sanitaire vers des investissements qui créent beaucoup d’emplois non transférables et beaucoup de valeur ajoutée. Cela organise les filières de renouvellement énergétique nécessaires à la réalisation de moyens et longs- objectifs environnementaux à terme.

READ  3 raisons pour lesquelles l'expérience de livraison est l'outil le plus puissant pour la fidélisation des clients

Pour continuer sur cette lancée, le ministère de l’Économie de Percy injectera 2 milliards d’euros supplémentaires dans MaPrimeRénov en septembre.

La suppression des incitations aux économies d’énergie inquiète le secteur français de la construction

L’aide financière de 2 milliards d’euros pour stimuler le renouvellement énergétique dans le plan de relance COVID de la France pourrait ne pas suffire à compenser l’annulation de l’aide financière aux familles au titre des “incitations aux économies d’énergie” – ou de ce que le ministère français a appelé “coups d’isolement”. Rapports EURACTIV France.

distribution d’argent

Sur les 100 milliards d’euros du plan de relance français, 30 milliards d’euros ont été consacrés à la transformation de l’environnement. Par ailleurs, la France recevra 39,4 milliards d’euros pour son redressement de Bruxelles. Alors qu’au moins 37% des fonds européens devraient être alloués à la transition énergétique, la France s’est engagée à investir près de la moitié des fonds dans la lutte contre le changement climatique.

L’essentiel de l’argent, soit 5,8 milliards d’euros, sera affecté à la rénovation énergétique des bâtiments, tandis que le reste ira au développement de l’hydrogène “propre” (1,9 milliard d’euros), et à la modernisation des chemins de fer français avec près de 4,4 milliards d’euros. allant à la rénovation des infrastructures.

Ces énormes investissements dans la rénovation sont en ligne avec les objectifs de l’Union européenne Piloter la performance énergétique des bâtiments, qui a été mis à jour pour la dernière fois en 2018.

En Europe, le secteur représente 40 % de la consommation totale d’énergie et 36 % des émissions de gaz à effet de serre. La Commission européenne a lancé une consultation publique en mars dans le but de revoir l’EPBD et de l’aligner sur les objectifs du Green Deal. Une proposition législative est attendue en décembre.

READ  Mark Zuckerberg prévoit de travailler à distance pendant au moins le prochain semestre

Les orientations prospectives font partie d’une stratégie de l’UE présentée en octobre dernier qui vise à rénover 35 millions de bâtiments sur le continent d’ici 2030.

L’accord de l’UE lance la course pour reconstituer le parc de construction de l’Europe

Après un troisième cycle de pourparlers, les législateurs de l’UE sont parvenus à un accord mardi 19 décembre sur la directive révisée sur la performance énergétique des bâtiments (EPBD), tirant le coup d’envoi pour reconstituer complètement le parc immobilier européen d’ici 2050 à “presque zéro”. émissions”.

L’étalement urbain et les voitures électriques

Mais la France cherche également à investir dans d’autres domaines.

Le gouvernement prévoit d’allouer 126 000 “prime électricité” pour soutenir les familles achetant un véhicule électrique ou hybride électrique, contre 117 000 en 2020.

300 millions d’euros sont également disponibles pour les infrastructures d’eau potable, qui ont souffert du sous-investissement ces dernières années. Le gouvernement entend doubler le budget actuel du Fonds pour les terres arides de 300 millions d’euros, qui est principalement investi dans des mesures de lutte contre l’industrialisation des sols.

Selon le gouvernement, la publication du plan de relance se déroule « de manière satisfaisante », à quelques rares exceptions près, comme le chômage partiel de longue durée ou les fonds propres accordés aux entreprises.

Sur les 100 milliards d’euros prévus pour le plan, 40 milliards ont déjà été mobilisés, chiffre que le gouvernement espère porter à 70 milliards d’ici la fin de l’année.

[Edited by Frédéric Simon]