corentino

Je n'ecris pas ces immondes critiques de cinéma

La justice française désactive le centre multimédia pour les matchs de 2024

Un tribunal exécutif français a interrompu mardi les travaux de la médiathèque pour les Jeux Olympiques de Paris-2024, qui est prévu dans un parc au nord de la capitale et fait face à l’opposition locale.

La cour d’appel de Paris a suspendu une partie de la reconnaissance environnementale accordée à la province du département de Sean-Saint-Denis en novembre 2020, à la suite d’une décision que l’AFP a pu consulter.

À sa conclusion provisoire, le règlement du fond de l’affaire est en cours et le tribunal ordonne à Solidio, la société chargée de la construction du centre des médias, de «cesser tout travail».

L’installation, qui devrait faire partie du parc Georges Wolfen à Dagni, devrait accueillir environ 2000 journalistes et techniciens aux Jeux olympiques et paralympiques de 2024.

Les bâtiments seront ensuite convertis en habitations dans le cadre du projet «Green Neighbourhood».

Deux associations locales, ainsi que 36 résidents et utilisateurs du parc, ont déposé un nouveau recours devant le tribunal contre le projet en février, demandant sa suspension d’urgence, qui a été approuvée mardi.

Le magistrat considère que la décision de la province n’est actuellement pas conforme aux dispositions du code de l’environnement.

Début février, le tribunal a refusé d’annuler le transfert de terrain du département à Solidio pour 6,9 millions d’euros.

amd-dec / tib / bow / tjc / mcd

READ  L'opérateur français ouvre gratuitement 14 nouveaux magasins clients à travers la France