corentino

Je n'ecris pas ces immondes critiques de cinéma

La sonde lunaire émiratie dispose de caméras françaises – Actualités

Une caméra CASPEX située au sommet du mât du rover fournira une vue panoramique des environs du rover.

Le Centre spatial Mohammed bin Rashid aux Émirats arabes unis (MBRSC) a conclu une nouvelle collaboration avec une agence spatiale française qui fournira des caméras avancées qui fourniront des images haute résolution de la mission lunaire du pays.

Le Centre spatial Mohammed bin Rashid s’est associé à l’agence spatiale du gouvernement français, le Centre national d’études spatiales (CNES), pour fournir deux caméras optiques pour l’exploration spatiale (CASPEX) pour le vaisseau spatial Rashid.

Il est dit que la caméra CASPEX située au sommet du mât du rover fournira une vue panoramique des environs du rover.

La caméra CASPEX montée à l’arrière fournira des images du sol lunaire à haute résolution spatiale.

Le module lunaire, apparemment prêt pour la mission 2022, produira des milliers d’images et de données scientifiques utiles tout au long de la journée lunaire.

Yousef Hamad Al Shaibani, directeur général du Centre spatial Mohammed Bin Rashid, a déclaré : « Les Émirats arabes unis visent à mener une exploration innovante et durable de la lune à travers la mission Emirates sur la Lune. Notre partenariat avec le Centre national d’études spatiales s’inscrit dans la continuité des efforts de collaboration déjà importants avec la France, que nous continuerons à renforcer. Nous pensons que la coopération est la voie à suivre pour l’exploration spatiale et plus nous travaillons ensemble pour relever les défis dans l’intérêt de l’humanité, plus grandes sont nos perspectives collectives pour l’avenir.”

Plus tôt, pour la prochaine mission lunaire du pays, le centre spatial Mohammed bin Rashid a signé un accord avec l’ispace japonais qui fournira des services de livraison de charges utiles aux Émirats arabes unis.

READ  Le «dernier glacier» pourrait être plus vulnérable au changement climatique qu'on ne le pensait auparavant

Les images de la caméra française montée à l’arrière des pistes de conduite seront analysées pour déterminer la déflexion des roues et vérifier l’interaction détaillée entre les roues et le sol. Ces données seront importantes pour la conception de systèmes de mobilité pour les futurs véhicules itinérants.

Philippe Baptiste, Président-directeur général du CNES, a déclaré : ” Je suis ravi d’ajouter aujourd’hui un nouveau repère et une nouvelle destination au partenariat de longue date entre la France et les Emirats Arabes Unis. Avec le Centre spatial Mohammed bin Rashid, nous avons développé une coopération fructueuse et mutuellement bénéfique qui nous permettra non seulement de transférer la technologie française sur la Lune et de restituer des données à nos scientifiques, mais surtout de renforcer les relations entre notre technologie et les écosystèmes scientifiques.

nandini@khaleejtimes.com