corentino

Je n'ecris pas ces immondes critiques de cinéma

L’Australien O’Connor se retire du Tour de France

L’Australien Ben O’Connor remporte Dignes

DIGNES (France) – L’alpiniste australien Ben O’Connor a remporté l’étape à la plus haute altitude par un dimanche froid et pluvieux du Tour de France, à 21 km de la station de ski de Dignes.

Les Émirats arabes unis ont recherché des concurrents clés, leur leader Tadej Bokakar blessant à nouveau ses rivaux, renforçant ainsi son emprise sur le front du Tour, tandis que O’Connor de Citroën AG2R a terminé deuxième au classement général.

O’Connor n’a montré aucun signe de vertige en évitant la montée finale près de la frontière italienne, laissant la paire colombienne Nairo Quintana et d’autres membres de son groupe séparatiste, dont Sergio Higuain.

“C’est captivant, c’est celui de votre cœur, c’est définitivement le mien”, a déclaré O’Connor.

C’était peut-être en juillet, mais la plupart de la course a vu de la neige sur les sommets et la température était en degrés Celsius, avec de la pluie presque tous les jours.

“Les conditions sont terribles”, a déclaré O’Connor, remarquant que les coureurs étaient gelés jusqu’aux os sur la ligne d’arrivée et que beaucoup frissonnaient de froid.

De nombreux coureurs ont raté la coupe du délai et ont ensuite été disqualifiés pour continuer.

Celui qui n’était pas le spécialiste du sprint, Mark Cavendish, a crié de gratitude à ses coéquipiers qui l’ont aidé à le couper.

“J’étais très humble et physiquement brisé”, a déclaré Cavendish, ajoutant qu’il avait le maillot vert du meilleur sprinteur. “C’est une étape dont j’avais peur.”

Nick Dilamini, le premier Sud-Africain noir à courir le Tour, a creusé ses débuts pour terminer sur le podium, terminant finalement avec une mauvaise 1 heure 25 minutes au rythme d’O’Connor et 32 ​​minutes de l’homme devant lui.

READ  Federer quitte Osaka et Serena commence à gagner

– Une sorte de miracle –

Bocas a montré une fois de plus qu’il était le plus fort des prochains concurrents au classement général en laissant tomber la paire Aeneas de Gerant Thomas et Richie Carbas à 4 km et avait encore 30 secondes pour défendre son titre.

“Ben O’Connor est un bon coureur de GC, il est super fort et super jeune. Bien sûr, il est en polémique maintenant”, a déclaré le leader slovène.

Plus tôt dimanche, O’Connor a déclaré qu’il faudrait un miracle pour figurer dans le top cinq pendant deux semaines à Paris.

“Je fais de mon mieux, mais je ne suis pas au même niveau que Thaddeus (Pok போmon), mais j’apprécie le fait que je peux rester ici avec eux maintenant et faire ce que je peux.”

– Qui est meilleur que nous ? –

Le champion Bokakar a déclaré qu’il craignait de provoquer une foule et que chaque fois que quelqu’un prenait des mesures pour inciter à un soulèvement de masse.

Enée a certainement essayé.

“Carabas se sentait certainement bien, et à la fin ils ont essayé, et je l’apprécie. J’ai tout donné à la contre-attaque parce que je pensais que tout le monde attaquerait dans le dernier kilomètre si je n’essayais pas”, a-t-il déclaré.

Il insistera également sur le fait que dans les dernières semaines, il perdra tout espoir car son équipe est plus faible que les autres.

“Qui est plus fort que nous ?” demanda Pokhar.

“Les gars font un travail fantastique. Je porte du jaune, souviens-toi.”

Quintana, également connu sous le nom de « Condor les Andes », avait promis la veille du déménagement d’aller sous le maillot Polka Dot Mountain Points, et il était tout aussi bon pour mener avec 50 points.

READ  L'Equip et la mythologie française critiquent Aymerich Laport après le changement espagnol

Le Tour a cependant perdu deux gros canons, alors que le finaliste de 2020 Primos Rocklick est tombé dans l’épuisement après la chute de lundi.

Matthew van der Boyle a décidé de faire ses valises pour Tokyo après avoir passé six jours dans le jaune sur l’or olympique de vélo de montagne et envoyé les fans de la route dans la nature avec son approche kung-ho.

“Je serai de retour l’année prochaine”, a-t-il assuré aux Belges.

190,7 km d’Albertville à Valence mardi.

“Je peux enfin mentir”, a déclaré le leader de la course Bokakar avec une certaine assurance.