corentino

Je n'ecris pas ces immondes critiques de cinéma

Le Canada partagera jusqu’à 100 millions de doses de vaccin COVID-19 avec les pays en développement

Ottawa – Le Canada prévoit de fournir jusqu’à 100 millions de doses de vaccins COVID-19 aux pays en développement, y compris les doses réelles et grâce au financement annoncé précédemment pour l’Initiative mondiale de partage de vaccins COVAX.

Le partage des doses aura lieu une fois le déploiement du vaccin national terminé au Canada, le Premier ministre Justin Trudeau devant révéler plus de détails lors du sommet britannique du G7, selon une source gouvernementale.

Le haut-commissaire du Canada au Royaume-Uni, Ralph Goodall, a confirmé plus tard que l’engagement du Canada comprendrait des doses réelles et des dons monétaires.

“Il en faudra de plus en plus à l’avenir”, a déclaré Goodall, soulignant qu'”il n’y aura aucun impact négatif sur le plan de vaccination des Canadiens”.

Le don s’inscrit dans le cadre d’un objectif global du G7 selon lequel les dirigeants acceptent de donner jusqu’à 1 milliard de doses de vaccins COVID-19 aux pays à revenu faible et intermédiaire, après que les pays riches ont été accusés d’accumuler des vaccins tandis que d’autres luttent. pour accéder à l’offre.

Cette confirmation intervient après que Trudeau était le seul leader parmi ses pairs du Groupe des Sept qui n’a pas encore déterminé quelle sera la contribution de son pays.

Le premier ministre a parlé à plusieurs reprises de la position du Canada selon laquelle tant que la COVID-19 ne sera pas maîtrisée partout, la pandémie ne se terminera vraiment nulle part, compte tenu des risques de nouvelles variables et épidémies.

Le Canada a été critiqué pour avoir utilisé les fournitures COVAX pour accéder aux vaccins AstraZeneca, bien que le gouvernement ait pris la position que le Canada utilisait le programme tel qu’il était conçu, et a indiqué qu’il est l’un des principaux donateurs à l’effort.

READ  Armée: le président tchadien Idriss Deby Itno a été tué après 30 ans au pouvoir

Le Canada a dépensé 440 millions de dollars pour l’initiative COVAX, dont la moitié était destinée au Canada pour pouvoir obtenir jusqu’à 15 millions de doses à utiliser dans ce pays, et 220 millions de dollars supplémentaires pour guider l’approvisionnement des pays à faible revenu en vaccins.

La veille du sommet du G7, le Royaume-Uni a promis d’envoyer au moins 100 millions de doses au cours de l’année prochaine, et le président américain Joe Biden s’est engagé à en envoyer un autre demi-milliard.

La France et l’Allemagne ont promis au moins 30 millions de doses cette année. Le Japon s’est également engagé à 30 millions de doses, tandis que l’Italie a promis 15 millions de doses.

Le sommet du G7 à Cornwall, au Royaume-Uni, a débuté vendredi, avec des événements tout au long du week-end. Il s’agit du premier voyage international de Trudeau depuis le début de la pandémie.

Le premier jour de réunions de Trudeau a commencé par une audience virtuelle avec la reine Elizabeth, et Goodall a déclaré aux journalistes vendredi que le premier ministre lui avait parlé de COVID-19, des cimetières des pensionnats de Kamloops, de l’attaque de Londres et du processus de sélection du site pour le nouveau gouverneur général. Goodall a déclaré que Trudeau s’attend à avoir une brève interaction en face à face avec la reine lors d’une soirée.

Trudeau a également rencontré en privé l’hôte du sommet, le Premier ministre britannique Boris Johnson, qui a exprimé son désir que le rassemblement de trois jours élabore des plans pour mettre fin à la pandémie d’ici la fin de l’année prochaine.

Avec un reportage de Glenn McGregor de CTV National News et des dossiers de La Presse Canadienne.