corentino

Je n'ecris pas ces immondes critiques de cinéma

Le contrat de deux ans de Daniel Ramsay a été prolongé pour rester avec le club français pour 200 matchs

Daniel Ramsay de Southland Ramsay apporte son 200e match à la Section Paulois, un club de rugby français, avec ses coéquipiers Alisha Watt et leurs garçons Gaia et Arlow.

Romaine Perchigad / Fourni

Daniel Ramsay de Southland Ramsay apporte son 200e match à la Section Paulois, un club de rugby français, avec ses coéquipiers Alisha Watt et leurs garçons Gaia et Arlow.

Lorsque Daniel Ramsay est parti pour la France en 2012 à l’âge de 27 ans, il pensait pouvoir inscrire quelques saisons de plus dans sa carrière de rugbyman professionnel.

2010 Maori All Black a joué au rugby provincial pour Southland, Otago et Wellington avant de signer avec le club français Section Paulois.

Son contrat initial était de deux ans. À ce moment-là, la Section Paulois faisait partie de la compétition des clubs secondaires de France.

Une décennie plus tard, l’écluse de 37 ans est toujours un élément populaire de la section Paulois basée à Pav, qui joue désormais dans la meilleure compétition de France, le Top 14.

Lire la suite:
* Le patron du rugby anglais a déclaré que « le nez de Steve Hansen devrait être relevé »
* Damien McKenzie et Israel Folov en vedette au Japon
* L’ancien All-Black Via Fifida se retire du gros contrat de Wasp en raison d’une baisse de salaire

Contre Prive le 2 janvier, la production de Southland Boys High School a remporté son 200e match pour le club basé à Pav.

Ce fut une semaine de montagnes russes pour l’étape majeure de Ramsay. Il se sentait seul après avoir souffert de la maladie de Covit-19, mais s’est rétabli à temps pour s’entraîner avant de participer au match n°200.

Ramsay a été honoré et reconnaissant d’avoir atteint les 200 matchs ; Un exploit rare pour un joueur Kiwi évoluant en France.

READ  L'Australien O'Connor se retire du Tour de France

« Je suis fier de ce que j’ai accompli avant la fin de ma carrière. Le pavé et le club de notre ville natale sont tous deux spéciaux pour nous.

« Nos enfants sont nés ici et nous avons gardé de merveilleux souvenirs. J’ai eu la chance d’avoir des nouvelles d’anciens joueurs, de ma famille et de mes amis lors de mon 200e match, ce qui m’a vraiment fait comprendre ce que j’ai accompli.

Daniel Ramsay a demandé une formation pour son club français Section Polois à Brisbane lors des World 10 2018.

Bradley Canaris / Getty Images

Daniel Ramsay a demandé une formation pour son club français Section Polois à Brisbane lors des World 10 2018.

Il est devenu la maison de Pav Ramsay et de sa partenaire Alisha Watt. Leurs deux garçons Arlo et Gaia sont des enfants très français et ils ont vécu en France toute leur vie.

« Cela nous est simplement venu à l’esprit à ce moment-là. Ils passent par notre école locale française et sont donc totalement immergés dans la culture.

« Ils aiment tous les jeux, surtout le football parce que leurs amis suivent toutes les ligues françaises. Ils jouent au football pour le Pav FC. Ils jouent en anglais à la maison puis passent au français avec leurs amis. C’est incroyable à quel point les enfants peuvent s’adapter rapidement.

L’émergence du Covid-19 au cours des deux dernières années a donné lieu à des interruptions dans le sport professionnel à travers le monde.

Pour Ramsay, personnellement, il y a eu quelques améliorations dans la situation difficile.

« Honnêtement, Kovit a été pour moi l’occasion de détendre mon corps et de passer beaucoup de temps avec ma famille. Avant que Kovid n’attaque, j’avais quelques petits nickels dans mon corps, mais après un certain temps, toutes les douleurs ont disparu et mon corps s’est rétabli.

Comme le souligne Ramsay, un joueur néo-zélandais avait un défaut important en jouant professionnellement à l’étranger.

« Le plus dur, c’est qu’aucune famille ne peut voyager, et c’est ce qui nous manque. »

Daniel Ramsay joue pour les Southland Stokes contre Otago au Trophée commémoratif Donald Stuart 2008.

Barry Harcourt / Trucs

Daniel Ramsay joue pour les Southland Stokes contre Otago au Trophée commémoratif Donald Stuart 2008.

Quant à l’avenir ? Ramsay n’a rien bloqué au-delà de la saison en cours via la section Polois.

« Je n’ai pas de plans sur quand nous serons de retour en ce moment [to New Zealand]. C’est ma dernière saison en Section Polois. Cette fois, je lis mes options.

Le garçon, nommé d’après Invercargill, a été lié à un transfert au club français Section Polois au lendemain de sa carrière de 200 matchs.