corentino

Je n'ecris pas ces immondes critiques de cinéma

Le Maroc et la France signent un accord de coopération dans l’espace

Philippe Baptiste, président-directeur général du Centre national d’études spatiales (CNES), s’est rendu au Maroc dans le cadre de la coopération spatiale franco-marocaine, le vendredi 9 juillet 2021, pour rencontrer Abdellatif Loudiy, ministre de l’Administration de la défense nationale ; Idris Al-Hadani, directeur du Centre royal de télédétection. et le professeur Zacharias Modon, directeur du Centre royal de recherche et d’études spatiales (CRERS) à signer la Déclaration d’intérêt pour l’Observatoire spatial du climat (SCO). Ce dernier officialise la participation du Maroc à l’initiative et en fait le 33e État signataire.

Ce nouvel axe entre les deux pays s’étend aux activités franco-marocaines qui ont débuté sur la base de l’accord tripartite CRTS-CRERS-CNES, signé en 2015. Les domaines de l’observation de la Terre et de la lutte contre le changement climatique y étaient évoqués. L’adhésion du Maroc à l’Organisation de coopération de Shanghai intervient à un moment où les questions d’adaptation et de lutte contre le changement climatique sont devenues une priorité pour nos sociétés et nos gouvernements. L’utilisation de données spatiales pour mieux comprendre les phénomènes environnementaux permet de prévoir les impacts des risques climatiques de manière opportune et éclairée. En outre, le SCO offre un cadre pour accroître la transparence du travail et de l’accompagnement à travers les projets qu’il met en œuvre et les met au service des décideurs publics.

Le projet d’irrigation IRRISAT, présenté par le Maroc et ses partenaires, a été l’un des trois premiers projets à recevoir le label SCO. Le contrôle de l’eau est absolument nécessaire au Maroc, et de graves sécheresses et inondations rendent difficile la planification de la gestion des ressources. L’IRRISAT utilise des technologies d’observation des terres et d’innovation pour fournir aux gestionnaires d’irrigation et aux agriculteurs locaux un système d’aide à la décision, pleinement conforme aux principes et objectifs de l’Organisation de coopération de Shanghai. Le Maroc participe également activement à l’élaboration de la future charte internationale de l’Organisation de coopération de Shanghai, qui sera présentée à la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique (COP26) à Glasgow.

Au cours de cette rencontre, Philippe Baptiste a accueilli le Maroc au sein de l’Organisation de coopération de Shanghai. Il a exprimé sa gratitude pour cette décision de continuer à contribuer à l’effort conjoint pour trouver des solutions innovantes au changement climatique grâce à l’expertise des institutions nationales et de la communauté scientifique.

Contacts

READ  CoinAcademy lance un répertoire gratuit de crypto-monnaie pour

Pascal Bresson, attaché de presse Tél. 01 44 76 75 39 pascale.bresson@cnes.fr

Raphaël Sart Responsable Presse Tél. 01 44 76 74 51 raphael.sart@cnes.fr