corentino

Je n'ecris pas ces immondes critiques de cinéma

Le quatuor français a perdu la main en tentant de traverser le lac le plus haut du monde

Posté sur:

Copacabana (Bolivie) (AFP) – Le quatuor paralympien Theo Currin a commencé son défi mercredi de nager 122 kilomètres (75 miles) à travers le plus haut lac navigable du monde pour sensibiliser à la pollution de l’environnement.

Accompagné de deux de ses camarades, la médaillée olympique Malia Metella, 39 ans, et Matthew Whitwood, 27 ans, il est parti à 8h15 de Copacabana, sur la rive bolivienne du lac Titicaca, à environ 3.800 mètres d’altitude.

« C’était très émouvant », a déclaré le jeune homme de 21 ans, qui a souffert d’une méningite à l’âge de six ans et a été amputé d’une partie des deux bras et des deux jambes.

Les deux, qui nagent alternativement en se reposant sur un bateau fait de matériaux recyclés, espèrent que le trio français, bien au chaud, terminera le défi dans 10 jours à son arrivée à Puno, au Pérou.

Pendant le voyage, ils boiront l’eau filtrée du lac et conserveront leur nourriture dans des sacs réutilisables pour éviter de produire des déchets.

Avant de commencer, ils ont reçu les bénédictions de l’Amuda local – un homme sage de la communauté tribale Aymara – qui l’a couvert de pétales blancs et a fait des offrandes à Kota Mama (Mère Eau).

Curin a terminé quatrième au 200 mètres nage libre aux Jeux paralympiques de Rio 2016 et est deux fois médaillé d’argent mondial.

Medella a remporté l’argent au 50 mètres nage libre aux Jeux d’Athènes en 2004, tandis que Whitwood se décrit comme un éco-aventurier.

Une dizaine de nageurs boliviens de haut niveau se sont lancés avec eux dans les premiers kilomètres.

READ  Les ports français accueillent les navires à partir du 30 juin