corentino

Je n'ecris pas ces immondes critiques de cinéma

Le tourisme et les voyages en France se redressent avant l’Union européenne et les autres pays du monde

Une étude du World Travel and Tourism Council (WTTC) a révélé que le secteur du voyage et du tourisme en France a augmenté de 34,9% cette année.

La nouvelle a été partagée lors du Sommet Destination France, où le WTTC a ajouté que la croissance notable du secteur cette année surperforme les autres pays européens de 23,9% et 30,7% par rapport à la scène internationale. SchengenVisaInfo.com rapports.

Comme le montre le WTTC, ce taux de récupération pourrait apporter à la France 38 milliards d’euros supplémentaires, soit une croissance annuelle de 35%, qui devrait atteindre 21,8% d’ici 2022, soit environ 38 milliards d’euros.

Selon Julia Simpson, PDG du WTTC, la France se remet plus rapidement que les autres pays de l’UE, mais le secteur du tourisme et des voyages du pays a encore un long chemin à parcourir.

L’année dernière, la pandémie a vu des centaines de milliers d’emplois perdus en France. Le recrutement cette année reste stable, mais nous nous attendons à une augmentation significative des voyages et du tourisme en France l’année prochaine tant que le pays restera ouvert aux voyageurs immunisés », Remarque Simpson.

Comme l’a déclaré le chef du WTTC, environ 200 000 résidents français ont perdu leur emploi l’année dernière, mais l’emploi devrait rester au même niveau en 2021. L’année prochaine, le pays s’attend à une augmentation de 9,4 %, ce qui représente 236 000 postes vacants.

La même source montre qu’en 2020, le secteur des voyages et du tourisme a rapporté 108 milliards d’euros au pays, ce qui représente 4,7% de l’économie nationale. Ce chiffre était inférieur de 48,81% à celui de 2019, lorsque le secteur avait rapporté 211 millions d’euros (8,5%) à l’économie nationale.

READ  L'Arabie saoudite lève l'interdiction de voyager dans 11 pays, à l'exception du Pakistan

Côté tourisme, les déplacements intérieurs sont en hausse en France depuis deux ans, mais cela n’a pas suffi à relancer l’économie et les emplois perdus du fait de la pandémie de COVID-19. La recherche montre également que les dépenses nationales ont augmenté de 56,6 % cette année, mais les dépenses internationales devraient enregistrer une baisse de 1,9 % d’ici la fin de l’année.

Globalement, sur une base annuelle, les dépenses nationales devraient augmenter de 9,9%, tandis que les dépenses internationales pourraient rebondir de 67,8%, car les campagnes de vaccination ont été mises en œuvre et les taux d’emploi se sont quelque peu redressés.

SchengenVisaInfo.com a déjà fait état de la question, révélant qu’une augmentation de 35% serait évidente dans le secteur des voyages et du tourisme en France. La même source rapporte que la reprise sera évidente plus tôt si les campagnes de vaccination sont pleinement mises en œuvre, une solution numérique commune à standardiser et pour les gouvernements reconnaissant les fabricants de vaccins.