corentino

Je n'ecris pas ces immondes critiques de cinéma

Les dépenses militaires mondiales augmentent malgré la pandémie

Publié en:

Stockholm (AFP)

Les chercheurs ont déclaré aujourd’hui, lundi, que les dépenses militaires dans le monde ont atteint près de 2 billions de dollars en 2020, au mépris de l’impact économique de l’épidémie de Covid-19.

Les dépenses militaires mondiales ont augmenté de 2,6% pour atteindre 1 981 milliards de dollars (environ 1 650 milliards d’euros) en 2020, lorsque le PIB mondial a reculé de 4,4%, selon un rapport du Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI).

Diego Lopes da Silva, l’un des auteurs du rapport, a déclaré à l’AFP que le développement n’était pas attendu.

“En raison de l’épidémie, on pourrait penser que les dépenses militaires vont diminuer”, a-t-il dit.

“Mais il est possible de conclure avec une certaine certitude que Covid-19 n’a pas eu d’impact significatif sur les dépenses militaires mondiales, du moins en 2020”, a déclaré Lopez da Silva.

Mais il a averti qu’étant donné la nature des dépenses militaires, les pays pourraient prendre du temps «pour faire face au choc».

Le fait que les dépenses militaires aient continué d’augmenter en l’espace d’un an avec le ralentissement économique signifie une augmentation du «fardeau militaire», ou de la part des dépenses militaires dans le PIB.

La part globale est passée de 2,2% à 2,4%, la plus forte augmentation d’une année sur l’autre depuis la crise financière de 2009.

En conséquence, un plus grand nombre de membres de l’OTAN ont atteint l’objectif directeur de l’Alliance de dépenser au moins 2% du PIB pour leurs forces armées, 12 pays le faisant en 2020, contre 9 en 2019.

READ  Le CP poursuivra l'acquisition malgré l'intention de Kansas City Southern de mettre fin à l'accord

– Certains des effets de Covid –

Cependant, il semble que l’épidémie ait frappé certains pays.

Des pays comme le Chili et la Corée du Sud ont ouvertement décidé de réaffecter des fonds militaires en réponse à la pandémie.

“D’autres pays, comme le Brésil et la Russie, n’ont pas dit explicitement que cela avait été réaffecté en raison de la pandémie, mais ils ont dépensé beaucoup moins que leur budget initial pour 2020”, a déclaré Lopez da Silva.

Une autre réponse, comme en Hongrie, par exemple, a été d’augmenter les dépenses militaires «dans le cadre du plan de relance en réponse à la pandémie».

Lopez da Silva a noté que de nombreux pays ont répondu à la crise économique de 2008-2009 en adoptant des mesures d’austérité, mais “cette fois, ce n’est peut-être pas le cas”.

Les États-Unis et la Chine étaient de loin les deux plus gros dépensiers au monde, Washington représentant 39% des dépenses totales et Pékin 13%.

Les dépenses militaires de la Chine ont augmenté parallèlement à la croissance de son économie et ont augmenté pendant 26 années consécutives, atteignant environ 252 milliards de dollars en 2020.

Les États-Unis ont également augmenté leurs dépenses pour la troisième année consécutive en 2020, après sept ans de coupes.

“Cela reflète les préoccupations croissantes concernant les menaces perçues par des concurrents stratégiques comme la Chine et la Russie, ainsi que la volonté de l’administration Trump de renforcer ce qu’elle considère comme une armée américaine épuisée”, a déclaré Alexandra Marksteiner, une autre auteur du rapport.

Mais Lopez da Silva a souligné que “la nouvelle administration Biden n’a donné aucune indication qu’elle réduirait les dépenses militaires”.

READ  La France va booster son activité avec des prêts long terme de 11 milliards d'euros