corentino

Je n'ecris pas ces immondes critiques de cinéma

Les représentants adoptent le projet de loi C-10 et envoient une loi controversée sur la radiodiffusion au Sénat

Les députés ont adopté le projet de loi C-10, un projet de loi modifiant la Loi sur la radiodiffusion, remettant la loi controversée au Sénat avant les vacances d’été.

Le projet de loi a été adopté tôt mardi matin par 196 voix contre 112. Les conservateurs se sont fermement opposés à la législation gouvernementale, arguant que la suppression d’une disposition protégeant les droits des individus à télécharger du contenu tel que des vidéos sur des sites de médias sociaux signifie que les citoyens canadiens pourraient tomber sous le coup de la nouvelle réglementation. Le gouvernement a déclaré que d’autres amendements garantissent que les droits des personnes ne sont pas menacés.

Alors que le Parlement approche de ses vacances d’été mercredi et qu’une éventuelle élection d’automne se profile, le gouvernement se précipite pour adopter une législation importante. Pour ce faire, les députés travaillaient tard dans la nuit.

L’histoire continue sous l’annonce

La séance de lundi s’est terminée mardi vers 1 h 30.

Bien que de nombreux députés votaient à distance de chez eux, le député conservateur Scott Davidson a introduit un moment d’envolée dans les débats de fin de soirée lorsqu’il a voté contre le projet de loi depuis son bateau sur le lac Simcoe, une cabane ontarienne.

Selon le gouvernement, le projet de loi C-10 met à jour la loi canadienne sur la radiodiffusion à l’ère d’Internet. Il vise à uniformiser les règles du jeu en appliquant les règles que les diffuseurs traditionnels doivent respecter sur les services de streaming comme Netflix et Amazon Prime. Les géants de l’Internet devront également fournir et contribuer à certaines quantités de contenu canadien.

READ  Les fossoyeurs de Mumbai travaillent 24h / 24 et 7j / 7 alors que le taux de mortalité de Covid augmente en Inde | Actualités sur la pandémie de coronavirus

« Le projet de loi C-10 ne résoudra pas tout », a déclaré lundi soir le ministre du Patrimoine canadien Stephen Gilbolt à la Chambre des représentants. “Tout n’est pas sous le soleil, mais c’est un premier pas très important dans la bonne direction.”

Le sénateur Dennis Dawson, qui parraine le projet de loi au Sénat, a déclaré mardi matin qu’il le soutenait Sa confirmation que le Sénat n’adoptera pas le projet de loi Agir avant les vacances d’été.

“Vous n’allez nulle part”, a-t-il déclaré dans une interview.

La position du Sénat devrait se préciser plus tard mardi.

L’histoire continue sous l’annonce

Mardi également, le gouvernement a annoncé officiellement son intention de présenter un autre projet de loi pour réglementer Internet. L’avis indique que le ministre de la Justice, David Lamette, présentera bientôt un projet de loi modifiant le droit pénal et le droit des droits de la personne du Canada en ce qui concerne « la propagande haineuse, les crimes haineux et les discours haineux ».

Découvrez ce qui se passe dans les couloirs du pouvoir avec des titres et des commentaires politiques sélectionnés par les éditeurs du Globe (abonnés uniquement). Inscrivez-vous aujourd’hui.