corentino

Je n'ecris pas ces immondes critiques de cinéma

Les Seychelles et la France s’associent pour recycler les déchets marins et sensibiliser

Les Seychelles et la France s'associent pour recycler les déchets marins et sensibiliser

L’un de ces projets est de traiter les déchets de la mer et de contribuer à sensibiliser le grand public aux effets négatifs des déchets immergés en mer. (Fondation des Seychelles)

Licence photo

(Seychelles News Agency) – Le département de l’économie bleue des Seychelles cherche des moyens de recycler les déchets de la mer et les bouteilles en plastique qui jonchent l’environnement dans le cadre de deux accords financiers récemment signés avec la France.

Les deux conventions, d’un montant total de 21 600 €, s’inscrivent dans le cadre de la subvention du Fonds de solidarité pour les projets innovants, les associations civiles, francophones et de développement humain (FSPI). Les deux accords ont été signés mercredi par le secrétaire en chef à l’économie bleue des Seychelles, Kenneth Racombo, et Dominique Maas, l’ambassadeur de France dans la nation insulaire.

Rakombo a déclaré aux journalistes que les accords “porteront sur deux projets spécifiques. Premièrement, le traitement des déchets de la mer et cela aidera à éduquer le grand public sur les effets négatifs des déchets immergés en mer et sur la manière dont ces déchets peuvent être utilisés”.

Il a déclaré que le deuxième projet consiste à collecter les déchets de bouteilles en plastique de l’environnement et à les convertir en carburant.

Rakombo que les facilités financières fournies par l’accord contribueront aux efforts visant à stimuler l’économie bleue aux Seychelles, un groupe de 115 îles dans l’océan Indien occidental.

Les accords ont été signés mercredi par le secrétaire en chef à l’économie bleue, Kenneth Racombo, et Dominique Maas, l’ambassadeur de France aux Seychelles. Licence d’image : CC-BY
READ  Les fans de BTS interagissent pour obtenir des repas de collaboration McDonald's dans un emballage régulier

Pour sa part, l’Ambassadeur Maas a indiqué que la France a choisi d’accompagner les Seychelles dans la réalisation des projets développés par le Ministère de l’Economie Bleue et seront mis en œuvre.

“Ce sont des projets qui contribueront au développement à long terme des Seychelles et bénéficieront aux Seychelles. C’est la forme de coopération au développement que la France et les Seychelles entendent préserver et développer.

Le financement a été fourni sous la rubriqueProjet Année bleue de l’océan IndienPour les Etats membres de la Commission de l’Océan Indien (COI), présidée par la France, pour une durée d’un an.

le Projet Année bleue de l’océan Indien Il profite aux Comores, à Madagascar, à Maurice, aux Seychelles, au Kenya, au Mozambique, à l’Afrique du Sud et à la Tanzanie. Il permettra notamment de célébrer Journée de l’économie bleue Au niveau régional, il s’agit d’une initiative du gouvernement des Seychelles.

La présidence française du Comité International Olympique a placé la relance économique au centre de ses priorités régionales. Il entend favoriser le développement de l’économie bleue pour diversifier les économies de la région et profiter de cette ressource qui nous entoure, l’océan. Cela signifie également que nous devons protéger, conserver et gérer ces ressources de manière durable. En réduisant la pollution des océans, nous protégeons notre source de revenus », a ajouté l’ambassadeur.

Le financement complète le soutien de l’Université des Seychelles à la mise en œuvre des laboratoires de recherche des Seychelles pour quatre programmes d’études sur la conservation marine.