corentino

Je n'ecris pas ces immondes critiques de cinéma

L’inflation et les difficultés économiques bouleversent les élections françaises

Ramen Mazaheri
Presse télévisée, Paris

L’élection présidentielle française avait tendance à être une victoire facile pour le président sortant Emmanuel Macron, jusqu’à ce que la tourmente commence en Ukraine.

L’insistance de Macron sur des sanctions à long terme contre la Russie a déjà conduit à une forte inflation. Cela a conduit à des souffrances généralisées, à du ressentiment et à des évaluations sévères du bilan économique de Macron.

Les sondages montrent que la course est désormais si chaude que Marine Le Pen du Rassemblement national a pris le parti opposé – promettant de s’opposer aux sanctions énergétiques russes qui font des ravages sur les prix du gaz, du chauffage et de l’alimentation.

Puisque sa rivale Le Pen n’a aucun antécédent de défense, elle fuit les foudres de la crise économique.

La politique économique d’extrême droite de Macron a déclenché des manifestations de gilets jaunes sans précédent en 2018. Il n’a fait que des concessions mineures avant de se tourner vers la répression brutale, et la crise du coronavirus n’a fait qu’exacerber les inégalités économiques.

L’abstinence pourrait atteindre des niveaux record car de nombreux électeurs se demandent si Le Pen tiendra réellement ses promesses économiques populistes – son parti a également été historiquement allié au néolibéralisme.

Les élections françaises pourraient se résumer à ceci : qui, selon les électeurs, les protégera des effets économiques explosifs des sanctions à long terme contre la Russie, en raison des troubles en Ukraine. Ce n’est pas une question dont les médias traditionnels veulent discuter, mais elle occupe une place importante dans l’esprit de la personne moyenne.

READ  Royal Fork Buffet fermé après plus de 30 ans d'activité