corentino

Je n'ecris pas ces immondes critiques de cinéma

L’Ontario exige que le personnel et les bénévoles des soins de longue durée soient entièrement vaccinés contre la COVID-19 d’ici le 15 novembre.

TORONTO — L’Ontario rendra désormais obligatoire pour les employés des soins de longue durée, les travailleurs de soutien et les bénévoles d’avoir une vaccination complète contre la COVID-19 d’ici la mi-novembre.

Le ministre des Soins de longue durée, Rod Phillips, a annoncé vendredi après-midi à Queens Park, affirmant que les taux de vaccination dans de nombreux foyers ne sont pas assez élevés compte tenu des risques de la variable delta.

“Actuellement, 367 des 626 foyers ont des niveaux de vaccination des employés inférieurs à 90 pour cent”, a déclaré Phillips. “Le plus inquiétant, c’est que le taux de 99 logements est inférieur à 80 pour cent.”

“Nous voulons protéger tous les résidents des établissements de soins de longue durée et tous les employés, quel que soit le domicile dans lequel ils vivent ou travaillent et les preuves montrent dans les établissements de soins de longue durée. Ces taux sont inacceptables.

Phillips a également noté que le taux de vaccination dans une maison était inférieur à 40 pour cent.

Le personnel, les travailleurs de soutien, les étudiants et les bénévoles auront jusqu’au 15 novembre pour prouver qu’ils ont reçu un vaccin contre la COVID-19 ou une exemption médicale valide. S’ils ne le font pas, ils ne pourront pas entrer dans l’établissement.

Phillips a déclaré qu’étant donné que le comté n’emploie pas de personnel de soins de longue durée, la décision sur le statut d’emploi de chaque travailleur appartiendra à l’exploitant de la maison.

Les employés nouvellement embauchés devront être complètement vaccinés avant de commencer à travailler, à moins qu’ils ne disposent d’une exemption médicale valide.

READ  Le maire de Neverville riposte et veut que la communauté soit exemptée des nouvelles restrictions COVID-19

D’autres personnes, telles que les visiteurs ou les soignants qui ne sont pas tenus d’être vaccinés par la loi, seront toujours dépistées régulièrement pour COVID-19. Les foyers commenceront également à tester au hasard des personnes entièrement vaccinées, y compris les soignants et les visiteurs, pour aider à détecter les violations potentielles.

“Si vous faites partie du personnel et qu’ils n’ont pas encore été vaccinés, je vous ai demandé d’aller réserver votre première dose”, a exhorté Phillips. « Veuillez prendre la décision de vous protéger, ainsi que vos collègues et les résidents qui dépendent de vous tous les jours. »

C’est une nouvelle tendance. Plus est à venir.