corentino

Je n'ecris pas ces immondes critiques de cinéma

Macron fait face à une dure bataille pour le contrôle du Parlement alors que la France vote

Après cinq ans de contrôle incontesté, Macron, connu pour son approche descendante du pouvoir, est à la recherche d’un nouveau mandat où il devra faire plus de concessions.

Ludovic Marin | AFP | Getty Images

La France votera dimanche lors d’élections législatives à fort enjeu qui pourraient priver le président centriste Emmanuel Macron de la majorité absolue dont il a besoin pour gouverner librement.

Le vote commence à 08h00 (06h00 GMT) et les premières prévisions sont attendues à 20h00 (18h00 GMT) dans une élection qui pourrait changer la face de la politique française.

Les sondages d’opinion prédisent que le camp de Macron se retrouvera avec le plus de sièges, mais ils disent qu’il n’est en aucun cas garanti d’atteindre le 289e seuil de majorité absolue.

Les sondages d’opinion suggèrent également que l’extrême droite devrait remporter son plus grand succès parlementaire depuis des décennies, tandis que la large coalition de la gauche verte pourrait devenir le plus grand groupe d’opposition et que les conservateurs se retrouveraient des faiseurs de rois.

Si le camp de Macron ne parvient pas à obtenir la majorité absolue, cela ouvrira une période d’incertitude qui pourrait être résolue par un degré de partage du pouvoir entre les partis sans précédent en France au cours des dernières décennies – ou conduire à une paralysie prolongée et à des élections législatives répétées. Ligne.

Macron a remporté un second mandat en avril, qui souhaite relever l’âge de la retraite, poursuivre son programme pro-entreprises et promouvoir l’intégration de l’Union européenne.

Après avoir élu un président, les électeurs français utilisaient traditionnellement les sondages d’opinion législatifs quelques semaines plus tard pour lui donner une majorité parlementaire confortable – et François Mitterrand en 1988 était une rare exception.

READ  Whistler Blackcomb va construire une nouvelle télécabine et un ascenseur pour réduire les temps d'attente

Macron et ses alliés peuvent encore y arriver.

Mais la gauche renaissante présente un défi de taille, car l’inflation galopante qui fait grimper le coût de la vie envoie des ondes de choc dans le paysage politique français.

Si Macron et ses alliés perdent la majorité absolue de quelques sièges seulement, ont déclaré des responsables de ces partis, ils pourraient être tentés de recruter des députés de centre-droit ou conservateurs.

S’ils le manquaient de loin, ils pourraient soit rechercher une alliance avec les conservateurs, soit diriger un gouvernement minoritaire qui devrait négocier des lois au cas par cas avec les autres partis.

Même si le camp de Macron remporte les 289 sièges ou plus dont il a besoin pour éviter le partage du pouvoir, ce sera probablement grâce à son ancien Premier ministre, Edouard Philippe, qui exigera une plus grande influence sur ce que fait le gouvernement.

Ainsi, après cinq ans de contrôle incontesté, Macron, connu pour son approche régressive du pouvoir, cherche un nouveau mandat où il devra marteler plus de concessions.

Aucun sondage n’a montré que l’aile gauche dirigée par Jean-Luc Mélenchon avait remporté une majorité gouvernementale – un scénario qui pourrait plonger la deuxième économie de la zone euro dans une période difficile de coexistence entre un président et un Premier ministre de différentes formations politiques.