corentino

Je n'ecris pas ces immondes critiques de cinéma

Macron soutient les candidats de droite avant les élections de juin – EURACTIV.fr

Le président français Emmanuel Macron a choisi de soutenir plusieurs candidats républicains de droite lors des élections législatives de juin, prolongeant ainsi sa prise de contrôle du bloc de droite traditionnel désormais chancelant. Rapports EURACTIV France.

Après une élection présidentielle tumultueuse, les élections législatives de juin devraient également être mouvementées alors que le bloc de gauche, qui espère pouvoir obtenir le siège de Premier ministre après les élections, a formé une alliance pour concurrencer le parti de Macron, La République en Marche .

Macron n’a pas oublié le camp de droite modérée qui lui a donné ses suffrages à la présidentielle, et alors que l’échéance des candidatures approche quelques jours plus tard, des dizaines de députés sortants de LR se sont portés candidats pour se présenter à l’élection présidentielle à la majorité.

Bons alliés

Parmi les élus de Macron figuraient Constance Le Grape, Marines Brenier et Robin Reda, qui jusqu’à récemment juraient et s’opposaient à Macron.

Eric Wirth, qui a soutenu Macron plusieurs mois avant l’élection présidentielle, a été nommé par La République en marche.

Macron a également nommé trois députés sortants du parti central de droite UDI, allié des républiques de la République.

Macron a également capturé de puissantes personnalités locales de droite, dont Chanez Herbanne, Xavier Bertrand, vice-président de la région Hauts-de-France, et Emmanuelle Haziza, qui en 2017 était candidate pour Les Républicains.

Pas de nomination, pas de soutien

Cependant, dans certaines circonscriptions, la majorité présidentielle n’a désigné ni soutenu aucun candidat.

Parmi les circonscriptions laissées « vacantes », huit sont aujourd’hui occupées par des députés de la coalition LR-UDI, dont le président du groupe LR Damien Abad, qui devrait bientôt rejoindre la majorité présidentielle, et Eric Diard, un député marseillais.

Le septième arrondissement du Bas-Atlantique est également resté vacant. Frank Louvrier, autre député LR et ancien conseiller de l’ancien président Nicolas Sarkozy, pourrait se représenter sous la liste majoritaire à La Baule comme il l’avait fait en 2017.

Baie de la Loire, Président, Christelle Morensequi était auparavant considérée par certains comme un Premier ministre potentiel, a déclaré qu’elle soutiendrait Macron sur des questions « essentielles » sans « se réunir » avec lui.

Rien de nouveau

Cet exercice n’est pas nouveau pour Macron, qui a décidé en 2017 de ne pas présenter ses adversaires face à des candidats de droite modérée, dont Bruno Le Maire et Laurie de la Rodière.

Les deux ont ensuite rejoint la majorité présidentielle de Macron. Le Maire a été nommé ministre de l’Économie et de La Raudière a été nommé à la tête de l’Agence nationale des communications électroniques, l’ARCEP.

Ces nominations ont contribué à booster les performances de Macron auprès des électeurs de droite.

Les candidatures aux élections législatives doivent être soumises entre le 16 et le 20 mai, ce qui signifie que les listes actuellement distribuées par les partis ne subiront probablement que de petits changements.

[Edited by Benjamin Fox]