corentino

Je n'ecris pas ces immondes critiques de cinéma

Mise à jour 1 – La revue du PIB français montre que l’économie s’est à nouveau contractée au premier trimestre

(Ajoute des détails et du contexte)

Les données officielles révisées vendredi ont montré que l’économie française s’est contractée de 0,1% au premier trimestre 2021, signe d’un glissement vers la récession alors qu’elle peine à se remettre de la récession causée par la pandémie.

Une révision à la baisse inhabituellement forte par rapport à l’expansion de 0,4 % initialement annoncée au cours de la période janvier-mars a reflété une performance plus faible que prévu dans le secteur de la construction. Il s’agit du deuxième trimestre consécutif de contraction après que l’économie française s’est contractée de 1,5% au cours des trois derniers mois de 2020.

Le chiffre révisé de vendredi du bureau des statistiques de l’Insee met en évidence les défis auxquels les gouvernements ont été confrontés pour répondre à la pandémie de coronavirus. Le président français Emmanuel Macron a dépensé des dizaines de milliards d’euros pour soutenir l’activité et protéger les emplois alors que les blocages pour contenir le COVID-19 ont temporairement fermé des entreprises, en particulier dans le secteur des services.

La France et ses voisins européens ont été confrontés à une nouvelle vague d’infections à coronavirus cette année, incitant les gouvernements à réimposer des restrictions strictes pour contenir la propagation.

Autre signe des difficultés, les dépenses des ménages, moteur de l’activité économique française, ont chuté de 8,3% en avril, au début du deuxième trimestre après que le président Emmanuel Macron a ordonné un troisième verrouillage national COVID-19.

Le revenu disponible réel des ménages a baissé de 1,0 % au premier trimestre tandis que le taux d’épargne est tombé à 21,8 % contre 22,7 % révisé à la fin de 2020.

READ  Vaccine Hunters Canada met fin aux publications sur les réseaux sociaux et se tourne vers des outils en libre-service

Les restrictions liées au COVID-19 sont désormais levées en France. Le ministre des Finances Bruno Le Maire s’en est tenu jeudi à ses prévisions de croissance de 5% pour 2021 et a déclaré que la crise « passait derrière nous, même si nous devons rester prudents ».

Le produit intérieur brut sur l’ensemble de l’année 2020 a été légèrement meilleur que prévu à -8,0% contre l’estimation précédente de -8,2%, selon l’Insee.

L’agence statistique a également confirmé que le déficit public s’élevait à 9,2% du PIB l’année dernière. (Reportage de Richard Love; Montage par John Stonestreet et Catherine Evans)