corentino

Je n'ecris pas ces immondes critiques de cinéma

RBC exigera une vaccination COVID-19 pour tous les employés au Canada et aux États-Unis

Le logo de la RBC Banque Royale du Canada est visible à Halifax le mardi 2 avril 2019. La Banque Royale du Canada a signé un accord pour vendre ses opérations bancaires dans les Caraïbes orientales à un consortium de banques locales de la région. La Presse Canadienne / Andrew Vaughan

Andrew Vaughan/La Presse Canadienne

La Banque Royale du Canada exigera que tous les employés de ce pays et des États-Unis soient entièrement vaccinés pour travailler au siège social de l’entreprise, ce qui en fera la première banque Big Six et la plus grande institution financière nationale à offrir un mandat de vaccination.

La directrice des ressources humaines, Helena Gotschling, a déclaré dans une note envoyée au personnel jeudi après-midi que la décision de la banque était motivée par “des développements liés à la variable delta et à l’évolution des orientations gouvernementales”.

Tous les employés doivent certifier qu’ils ont été complètement vaccinés avant le 31 octobre pour retourner dans les bureaux, succursales et autres bâtiments de RBC. Mme Gotschling a déclaré dans la note du groupe de travail que le mandat serait mis en œuvre d’abord au Canada et aux États-Unis, “suivi par d’autres régions, le cas échéant”.

L’histoire continue sous l’annonce

“Nous exigerons que les employés de RBC soient complètement vaccinés pour travailler à notre siège social”, a-t-elle déclaré, selon une copie de la note obtenue par le Globe and Mail.

Un porte-parole de RBC a refusé de commenter le contenu de la note de service de la société.

READ  Des vaccins au climat, le G7 espère montrer que l'Occident n'en a pas encore fini

Au Canada, les attitudes de certains grands employeurs à l’égard des mandats de vaccination ont changé et la pression politique en faveur des exigences en matière de vaccins a augmenté. Ottawa Il a annoncé vendredi dernier qu’il exigerait des vaccinations pour les employés du gouvernement fédéral et de nombreux voyageurs nationaux, et elle a dit qu’elle s’attendait à ce que les employeurs sous réglementation fédérale, tels que les banques et les entreprises de télécommunications, fassent de même, sans les forcer à se conformer.

Plus tôt cette semaine, la Financière Sun Life inc. Deuxième compagnie d’assurance au Canada, ses 12 000 employés canadiens Vous devez recevoir le vaccin COVID-19 afin de retourner aux bureaux de Toronto, Montréal et Waterloo, Ontario., à commencer par les salariés qui viennent volontairement dans le cadre d’un projet pilote.

À la mi-juillet, Mme Gottschling a déclaré dans une interview que RBC Je n’avais pas prévu de forcer les vaccinations Pour les salariés travaillant sur le site, une position reprise par d’autres banques à l’époque.

Mais dans la note interne de cette semaine, Mme Gottschling a déclaré que RBC avait “fait des ajustements en cours de route”, au fur et à mesure que la pandémie progressait, en fonction de l’évolution des conditions régionales et de l’évolution des orientations des gouvernements ainsi que des autorités de santé publique.

“Les gouvernements et les organisations du monde entier annoncent de plus en plus des plans pour rendre les vaccinations obligatoires et beaucoup modifient les directives concernant l’utilisation de masques, l’auto-isolement et la distanciation sociale”, a-t-elle déclaré.

Les six plus grandes banques du Canada ont encouragé leurs employés à se faire vacciner contre la COVID-19, et certaines ont aidé à mettre en place des cliniques pour livrer les vaccins. Mais RBC est la première à commander des vaccins pour tous les employés travaillant sur place, en prévision d’un retour progressif dans les bureaux qui pourrait débuter cet automne. Le mandat comprend des employés travaillant sur des marchés de capitaux réglementés au niveau régional.

RBC élabore des plans de retour au bureau qui permettront à de nombreux employés qui ont travaillé à distance de conserver une certaine flexibilité dans leurs modalités de travail, avec des limites. En fin de compte, la banque s’attend à ce que la plupart des employés passent deux à quatre jours par semaine dans des bureaux et leur conseille de vivre à une distance de navettage. Pour guider les administrateurs, la banque distribuait une brochure commerciale mixte de 16 pages.

“Les vaccinations – ainsi que d’autres mesures sanitaires – restent le meilleur moyen pour chacun d’aider à protéger nos clients, collègues et communautés”, a déclaré Mme Gotschling dans la note.

Certaines banques américaines, comme Citigroup Inc. Vaccinations pour les employés retournant dans les bureaux des grandes villes comme New York et Chicago. D’autres, dont Goldman Sachs Group Inc. , des employés américains à déclarer leur statut vaccinal.

Au Canada, le Seneca College et un certain nombre d’universités ontariennes exigent la vaccination des employés et des étudiants venant sur le campus, et certaines petites entreprises ont mis en place des mandats de vaccination, comme le cabinet d’avocats Bales Beall LLP et le cabinet comptable Crowe Soberman Associates.

READ  Le Dr Bonnie Henry commente la politique d'assouplissement du masquage interne du CDC

RBC exerce ses activités dans 36 pays et a cité les « différences mondiales dans le déploiement des vaccins et les efforts d’accès » comme raison du choix de commencer progressivement plus de délégations vers des bureaux en dehors de l’Amérique du Nord. Mme Gotchling a également reconnu que “certains employés ne peuvent pas se faire vacciner” et a promis d’adapter l’approche de la banque “en tenant compte de ces situations”.

L’histoire continue sous l’annonce

Le mandat initial de vaccination couvre plus de 74 000 employés à temps plein de RBC qui travaillent au Canada et aux États-Unis, contre environ 9 400 qui travaillent dans d’autres pays, selon les documents de l’entreprise.

Votre temps est précieux. Recevez facilement notre newsletter des gros titres d’affaires dans votre boîte de réception le matin ou le soir. Inscrivez-vous aujourd’hui.