corentino

Je n'ecris pas ces immondes critiques de cinéma

Temps perdu dans l’espace : le lancement du Boeing Starliner fait face à un autre retard | nouvelles de l’espace

La société spatiale américaine a fait face à plusieurs retards dans l’exploitation de sa capsule Starliner.

Boeing a annoncé qu’il retirerait son vaisseau spatial Starliner d’une fusée pour un contrôle plus approfondi des vannes du système de propulsion du véhicule après avoir annulé un lancement prévu la semaine dernière.

Vendredi, la société a déclaré dans un communiqué que quatre des 13 vannes du système de propulsion du Starliner restaient fermées et subiraient un processus de “dépannage plus approfondi” dans l’équipage commercial et l’installation de manutention du fret de Boeing. Elle a ajouté que Boeing, la NASA et les alliés de United Launch prévoient de fixer une nouvelle date de lancement une fois le problème résolu.

Une fusée avec le vaisseau spatial Boeings CST-100 Starliner à bord a été lancée vers la rampe de lancement de la station spatiale de Cap Canaveral en Floride, aux États-Unis, le 2 août, avant que des problèmes de système de propulsion n’obligent Boeing à retarder son lancement prévu le 3 août. [File: Aubrey Gemignani/NASA via Getty Images]

Ce revers est un autre coup dur pour les efforts de Boeing pour convaincre la NASA que son vaisseau peut transporter en toute sécurité et de manière fiable ses équipages vers la Station spatiale internationale. Cette décision pourrait entraîner un long retard pour le prochain vol d’essai de Starliner en raison du calendrier chargé de la United Launch Alliance, qui fait Atlas V, et du manque de ports d’amarrage disponibles sur la station spatiale.

“Le succès de la mission dans les vols spatiaux habités dépend de la combinaison de milliers de facteurs dans le temps”, a déclaré John Vollmer, vice-président et directeur de programme de Starliner. “Nous continuerons à traiter le problème depuis l’usine Starliner et avons décidé de renoncer à cette fenêtre de lancement pour faire place à d’autres missions prioritaires nationales.”